Résolutions du Nouvel An et To Do Lists

by

Comme tous les ans, à la fin de l’année, nous pensons à nos prochaines bonnes résolutions, à nos envies, à nos attentes, à ce que l’on souhaite ou ce que l’on veut absolument réaliser. Nous nous mettons alors avec entrain à énumérer des listes de choses que l’on fera certainement ou que l’on devrait faire. Et puis il y a aussi les listes de courses à faire pour le réveillon de Noël et celui du Nouvel An, les listes de cadeaux, celles que l’on fait sur Amazon ou sur les sites des boutiques en ligne, sans oublier les listes de choses à faire au travail…
On pourrait consacrer tout l’article à énumérer la liste de toutes les listes réalisées par la plupart des gens.

En réalité, les listes de choses à faire sont un allié précieux pour quiconque doit gérer ses activités quotidiennes ; les entreprises et les professionnels les utilisent, mais aussi les femmes et les hommes au foyer, les étudiants, les grands-mères, mais aussi les scientifiques. Ces outils formidables servent à libérer sa mémoire de données et informations difficiles à retenir, et à organiser ses activités selon des échéances et des priorités bien définies.

Les listes de choses à faire sont donc un puissant outil de gestion du temps (« Time Management »). Ne pas s’y plier signifie naviguer à vue et ne pas avoir une idée claire de ce que l’on doit faire, ni quelle direction prendre
En effet, contrairement à ce que pensent certains, les listes ne sont pas des outils communs de planification élémentaire, mais des systèmes simples et efficaces permettant une planification minutieuse.
Quels sont les outils ou les moyens les plus en vogue pour établir des listes ?

 1. GTD

Le père des listes est Dave Allen. En sortant son livre « S’organiser pour réussir : Getting Things Done », il a révolutionné la gestion du temps, même dans les plus grandes entreprises, grâce à un outil banal à la portée de tous.
Dave Allen a enseigné aux managers et aux professionnels du monde entier sa méthode appelée « Getting Things Done » (GTD) basée principalement sur la rotation des objectifs, la planification et la division des tâches en sous-parties.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Getting_Things_Done
https://gettingthingsdone.com/

2. Action Method

Il s’agit d’une méthode développée par les créateurs du réseau Behance, bien connu de tous les créatifs et désormais propriété d’Adobe. Cette méthode est fondée sur la gestion et l’organisation à l’aide de blocs-notes et carnets bien conçus et agréables à regarder et à poser sur un bureau, dans lesquels on encourage l’utilisation massive des outils de « visual thinking », ou pensée visuelle.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://actionmethod.com/

Photo AM_GROUP_FA_web_2024x.jpg
ActionMethod.com

3. Système Autofocus

Si vous aimez la méthode GTD, cette variante (ou évolution) sur le même thème pourrait vous plaire aussi. Conçue par Mark Foster, cette méthode très simple est fondée sur la lecture et la relecture de listes de manière à comprendre et à différencier les tâches nécessaires des tâches secondaires.
Pour approfondir ce système : https://markforster.squarespace.com/french/ 

4. Blocs-notes et post-its

Cette méthode des plus basiques consiste à établir chaque semaine des listes de tâches à effectuer sur du papier ou des post-its, de manière à pouvoir les compléter et à les mettre en évidence sur des calendriers. On ne compte plus le nombre de bureaux équipés des fameux plannings muraux remplis de post-its jaunes ou roses ! Ces post-its sont déplacés une fois qu’une tâche a été réalisée ou non. Voilà l’occasion idéale de faire imprimer de beaux blocs-notes pour y établir vos listes.
Pour réaliser un devis 

https://www.pentreath-hall.com/inspiration/2013/07/16/the-real-way-of-doing-things/
Photo planning mural « Bureaux de l’entreprise australienne Brickworks »

5. Applications

Grâce aux smartphones, nous pouvons désormais garder nos listes en main de manière intelligente. Non seulement ces applications peuvent être liées aux calendriers et aux agendas électroniques, mais certaines sont conçues spécifiquement pour la compilation et l’utilisation de listes. Citons, par exemple, les programmes de gestion de projets comme Asana ou Trello, ou encore les programmes de gestion des notes tels qu’Evernote ou Google Documents, et enfin les véritables applications de gestion des listes, comme : Wunderlist, sans doute la plus connue, Get It Done, l’application officielle de la méthode GTD, l’irrésistible Remember the Milk, mais aussi Google Keep, Microsoft To-Do, Any.do, Producteev, Todoist, Things et bien d’autres qui se différencient souvent par le mode de gestion des listes et des tâches ou, selon le degré de simplicité des outils, uniquement par leur interface graphique.

Les listes sont-elles importantes et réellement efficaces ?

Beaucoup se sont posé la question puisque l’établissement d’une liste constitue une tâche en elle-même et que, bien souvent, ces listes sont si longues et si pleines que l’impossibilité d’en venir à bout finit par engendrer de la frustration.
Elles ouvrent alors la voie à la procrastination, l’art de remettre les choses au lendemain, souvent les plus importantes, au profit des tâches secondaires, plus faciles à réaliser. En effet, pour utiliser les listes comme il se doit, il faut apprendre à les dresser convenablement. Il faut donc approfondir et étudier ces techniques de manière à ne pas se laisser submerger par la quantité de choses à faire.

Les « listeurs » compulsifs pourraient même s’amuser à énumérer la liste des choses à NE PAS faire, c’est-à-dire apprendre à trier et à faire le ménage dans les tâches à réaliser : les idées à oublier, les tâches secondaires ou inefficaces, les choses que l’on fait seulement par devoir ou par habitude sans qu’elles aient une réelle efficacité, les tâches particulièrement désagréables, etc. Ainsi, outre nous libérer l’esprit, les listes nous libéreraient également du stress d’avoir à tout faire, sans exception. Même pendant les vacances.

Car le secret des listes est qu’on finit par en venir à bout, et l’on ne doit pas utiliser le temps qu’elles nous font gagner pour en établir aussitôt de nouvelles, mais pour profiter d’une pause bien méritée !

Si vous êtes à court d’idées, vous pouvez télécharger et imprimer les « To do list » pensées pour vous.

You may also like