« Personal branding » : conseils pour améliorer son image professionnelle

by

Que vous possédiez un magasin ou une entreprise, que vous soyez freelance ou travailleur indépendant, étudiant ou simplement curieux, vous aurez compris qu’aujourd’hui, pour rester sur le marché du travail, il faut savoir prendre soin de son image.

Et cela ne veut pas dire s’occuper de son look, se maquiller, se faire beau, être tendance ou à la pointe de la mode.

Il ne s’agit pas de l’aspect extérieur, mais bien de l’image que l’on donne de sa profession, de son entreprise ou de son activité.

Qu’est-ce que le « personal branding » ?

Ce concept est né d’un article de Tom Peters, auteur spécialisé dans la pensée managériale, intitulé « The brand called you » (« La marque appelée vous »), dans la revue « Fast Company », qu’il dirigeait alors.

On est en 1997 et, pour la première fois, quelqu’un a le courage de déclarer que tout le monde est une marque. Il est donc important de prendre soin de son image professionnelle, car nous sommes tous sur un marché ouvert, et nous sommes en permanence responsables de notre réputation et de notre crédibilité. Certes, le marché du travail américain est bien plus flexible et dynamique que le nôtre, et les gens changent souvent d’emploi en cherchant à grimper dans l’échelle hiérarchique et à améliorer leur salaire.

Dans cet article, on trouve des affirmations comme « La qualité de mon travail passé détermine le positionnement de mon travail futur », accolées à des phrases du type : « Aujourd’hui, à l’ère de l’individualisme, vous devez être votre propre marque ».

Les temps ont véritablement changé, car jusqu’à maintenant, le marketing était plus basé sur les services et les produits proposés que sur la réputation personnelle.

Suivez ce lien pour retrouver l’article original en anglais.

Conseils pour bâtir votre réputation professionnelle

Comment construire sa propre marque et se comporter comme le directeur général de sa propre personne ?

Pour ce faire, il faut pouvoir répondre à trois questions fondamentales.

1. Quelle est ma particularité ?

La première étape consiste à comprendre qui l’on est et comment on travaille. C’est le stade le plus difficile, c’est pourquoi certains professionnels spécialisés ont pour mission d’aider à comprendre ces éléments pour permettre de construire une image de marque. Outre le positionnement sur le marché, l’un des points-clés est de comprendre ce qui fait sa singularité, son originalité et sa différence par rapport aux autres.

2. Qui sont mes clients potentiels ?

Il faut également savoir identifier non seulement son métier (ce qui est relativement simple pour la majeure partie des gens), mais aussi son public de référence et donc ses clients potentiels. 

3. Quelles sont les exigences de mes clients ?

Souvent, on sait très bien ce que l’on est capable de faire, mais pas comment nos clients peuvent utiliser nos produits ou nos services. Comprendre les besoins des clients est donc la troisième étape requise.

Conseils pour développer son image professionnelle

Quels sont les outils les plus utiles pour créer et gérer sa propre marque ou pour bâtir son image professionnelle ?
Au moment où est paru l’article de Tom Peters, il y a une vingtaine d’années, les réseaux sociaux n’étaient pas encore omniprésents, et le monde n’était pas aussi influencé par les images et par Internet qu’aujourd’hui.

On pourrait penser que la première chose à faire pour développer son image professionnelle est de gérer au mieux ses réseaux sociaux, principalement Facebook, Instagram et LinkedIn.
Étrangement, c’est en réalité la deuxième ou la troisième étape du processus.

Durant ce stade, il est inutile de s’inspirer d’un blogueur ou d’un youtubeur à la mode, ou de tout autre type d’influenceur.
Ce n’est pas le même type de marque personnelle qui est en jeu, même si comprendre le succès de ces personnes influentes et la manière dont elles s’y prennent est particulièrement utile pour connaître les dynamiques des réseaux sociaux.

Pour l’instant, inutile de penser à votre photo, surtout que vous n’en aurez peut-être pas besoin tout de suite.
En effet, on a tendance à penser que créer sa marque personnelle revient à mettre sa photo partout et toujours au premier plan, à se soumettre à un jeu de miroirs permanent qui, dans certains cas, développera à outrance notre vanité ou notre estime personnelle.

Site Internet personnel : commençons par les bases

La première étape, après avoir analysé et tout compris de votre activité professionnelle (voir ci-dessus), consiste à se créer un site web. Il s’agira de votre espace ; comme un bureau ou un magasin, tant que vous paierez, il sera à vous. Les réseaux sociaux sont gratuits, rien de ce que vous publiez n’est réellement à vous et, dans tous les cas, vous ne pourrez jamais vraiment savoir qui regarde vos contenus ni comment.

Un site web n’appartient qu’à vous, et vous pouvez le gérer comme bon vous semble.
Bien entendu, pour générer du trafic et faire en sorte d’être vu, vous devrez travailler sans relâche à votre visibilité, probablement en croisant votre présence sur les réseaux sociaux et dans le monde réel. Mais le point de départ reste votre site web personnel.

Le marketing personnel compte aussi… dans le monde réel

Vous devez comprendre qu’une marque personnelle n’est pas une activité uniquement présente dans le monde virtuel. Votre réputation professionnelle aura aussi des conséquences sur votre vie quotidienne et sur ce que les gens qui vous connaissent et que vous rencontrerez pensent et penseront de vous.
Ces gens tireront leurs informations du Web pour mieux vous connaître, suivront vos contenus, produits ou services s’ils les jugent qualitatifs ou intéressants, et voudront vous connaître et travailler avec vous.

Ainsi, vous devrez toujours avoir sur vous vos cartes de visite, imprimées sur du papier, car tout n’est pas virtuel !

Pour conclure cette première partie consacrée à votre marque personnelle, vous devez savoir qu’elle existe déjà, que vous en preniez soin ou non. Votre réputation, vos résultats, vos produits ou services, ce que vous avez fait, la manière dont vous avez communiqué, les salons et événements auxquels vous avez participé, les mains que vous avez serrées et les coups de fil que vous avez reçus et passés ont déjà bâti votre image professionnelle. Dorénavant, vous devrez la gérer, voire la changer, de manière à montrer votre manière unique de réaliser votre activité.

(Dans les prochains articles, vous découvrirez des outils promotionnels vous permettant de développer au mieux votre marque personnelle)

You may also like