Le meilleur du festival OFFF 2018 de Barcelone

by

Nous sommes tout juste de retour du festival OFFF 2018 de Barcelone, un événement où se sont enchaînés plus de 80 conférences, ateliers et installations interactives pensés pour inspirer les designers, artistes et créateurs du monde entier.

Outre sa participation en tant que sponsor technique de l’événement (en réalisant une partie de la décoration et des gadgets distribués durant le festival), Pixartprinting s’est impliquée pendant cette manifestation en distribuant des kits de survie avec lesquels elle a tenté d’aider les participants à survivre à ces trois jours intenses d’ateliers, de conférences et de réseautage !

Ces 3 jours à l’OFFF de Barcelone ont été pour Pixartprinting une extraordinaire occasion de se rapprocher de son incroyable communauté de graphistes et créateurs.

Voici un aperçu des artistes et des présentations que nous avons préférés.

Dessiner un logo à la main
Durant cet atelier, William Paterson a expliqué comment concevoir un logo à la main, de l’esquisse initiale à la réalisation du fichier numérique. Les participants ont appris à dessiner un logo à la main en inventant des formes originales pour les différentes lettres, et ont découvert les techniques permettant de transformer une esquisse en fichier vectoriel en utilisant l’outil Pen d’Adobe Illustrator.

Artiste et concepteur expert en calligraphie et création de logos, William est devenu célèbre grâce à ses tutoriels vidéo de graphisme et de lettrage à la main sur YouTube. Il est également l’auteur du livre « Learn in 15 Minutes: Calligraphy”, un manuel riche en activités et en exemples destiné à tous ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur l’art de la calligraphie.

Atelier William Paterson
Nous avons appris à concevoir des logos à la main en participant à l’atelier de William Paterson. Crédits : offf.barcelona

Jan De Coster et ses incroyables robots
Fondateur du studio de production Slightly Overdone, Jan De Coster est directeur artistique, producteur multimédia, artiste et enseignant. Ces cinq dernières années, il a développé un intérêt tout particulier pour les robots, leur rôle dans la société et leurs interactions avec l’espèce humaine. C’est ainsi qu’il a commencé à en fabriquer, alliant ses compétences en physique à sa passion pour la création de personnages de fiction.

Ses créations s’intéressent aux limites entre l’homme et la machine, et donnent vie à des automates empathiques et sensibles, capables d’interagir parfaitement avec leur environnement. Les robots de Jan De Coster sont de petits chefs-d’œuvre de design générant de passionnantes réflexions sur les caractéristiques de la société contemporaine. gEOF en est l’exemple même : cet automate doté d’un appareil photo intégré permet à l’homme de créer des liens avec de nouvelles personnes pendant qu’il s’occupe de prendre des photos.

Robot gEOF
gEOF est le robot doté d’un appareil photo intégré conçu par Jan De Coster. Crédits : www.sulu.be

Brendan Dawes et le design interactif
Brendan Dawes est un designer anglais passionné par les interactions entre les personnes, les objets, l’art et la technologie à travers des installations et œuvres d’art conceptuel mêlant outils numériques et analogiques. Une part importante de son travail vise à trouver des formes visuelles pour l’énorme quantité de données numériques envahissant désormais nos vies, en les transformant en de véritables objets, images et installations.

Dans l’œuvre intitulée Doris Le Bot, conçue par Brendan Dawes en 2015 pour une convention organisée par Twitter, les participants pouvaient envoyer des tweets à l’utilisatrice @dorislebot pour voir cette créature numérique nager sur un écran aux côtés des avatars des autres utilisateurs. Les caractéristiques esthétiques de chaque personnage ont été modelées par l’artiste grâce à un algorithme, selon les préférences et les caractéristiques des profils des utilisateurs. À l’issue de l’événement, certains avatars ont été transformés en objets grâce à l’impression 3D.

Œuvre Doris Le Bot
Créatures numériques réalisées à partir de tweets en temps réel. Crédits : brendandawes.com

Les jeux visuels de Paloma Rincon
Cette photographe mexicaine conjugue photographie, sculpture, design, illustrations et installations pour donner vie à des jeux visuels aussi extravagants qu’ironiques. Nous avons aimé les images de Paloma Rincon avec leurs couleurs vives et leurs associations uniques d’éléments et de matériaux hétérogènes qui gomment la frontière entre monde réel et monde numérique pour créer de nouvelles significations et harmonies.

Dans sa série d’œuvres intitulée Freezing Flowers, l’artiste secoue le registre traditionnel de la photo de fleurs grâce à l’ajout de petits cubes de glace géométriques, offrant des associations uniques et des superpositions originales.

Freezing Flowers
L’une des œuvres de l’ensemble « Freezing Flowers » de Paloma Rincon. Crédits : palomarincon.com

Jessica Hische et l’art du lettrage
Spécialisée dans le lettrage, l’illustratrice et auteur Jessica Hische crée des logos et des écritures pour des marques, des livres, des journaux et des revues internationales. Jessica est également à l’initiative d’une série de projets en ligne, dont le plus célèbre est sans doute Daily Drop Cap, un site web sur lequel quiconque peut récupérer les différentes lettres illustrées dessinées par l’artiste pour embellir son blog.

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez admirer le travail réalisé par l’illustratrice pour « Snacks Quarterly », une revue en ligne destinée aux fans des snacks, où sont régulièrement interviewés des artistes et des créateurs internationaux à qui l’on demande de créer des œuvres originales sur le thème du grignotage. Jessica a témoigné d’une bonne dose d’ironie et d’habileté en concevant une écriture à base de sel de table, en hommage à sa passion pour les snacks salés, prouvant ainsi que l’art du lettrage n’a pas de limites.

Snacks Quarterly
Écriture à base de sel de table créée par Jessica Hische. Crédits : https://jessicahische.is/awesome

You may also like