Comment concevoir des emballages ?

by

Restez fidèle à la marque
Vous devez avant tout vous assurer que vous êtes en phase avec la marque.
S’il s’agit d’une marque ou d’un produit totalement nouveaux, vous devrez définir avec votre client le marché cible et la manière dont il souhaite s’adresser à lui. Le style de l’emballage doit-il être jeune et branché ou s’agit-il d’une marque de luxe ?
Si la marque existe déjà, à vous de voir comment elle peut se positionner au sein de la gamme de produits existants, tout en se démarquant du lot. Pour ce faire, il n’existe pas de règles strictes. On peut choisir de changer simplement la couleur ou la photo du produit, ou bien d’en faire plus. Assurez-vous toutefois de respecter les polices de caractères et le style existants.

Observez les emballages présents sur le marché
Quel que soit l’emballage sur lequel vous travaillez, vous serez amené à faire un minimum de recherches afin d’identifier les produits occupant la même niche. Imaginez par exemple que vous travaillez sur le packaging d’une nouvelle lessive : vous devrez alors faire un tour dans les rayons d’un supermarché afin de voir à quoi ressemblent les produits des autres marques. Le produit fera-t-il partie de la gamme la moins chère ou s’agira-t-il d’un produit de luxe ? Votre futur emballage devra bien entendu se démarquer de tous les autres ; reste à savoir jusqu’où vous pourrez aller. Si tous les autres emballages ont un style très minimaliste et peu coloré, concevoir un packaging diamétralement opposé peut mettre en valeur la marque ou, à l’inverse, totalement la desservir. Si votre graphisme se démarque trop de celui des autres emballages, vous devrez y intégrer une certaine logique pour ne pas faire fuir les potentiels clients.

Je me souviens de la stratégie employée par le responsable du département Graphisme d’une chaîne de supermarchés et de son équipe. Chaque fois qu’ils devaient concevoir des boîtes de céréales, ils regardaient d’abord ce que faisait la marque leader. Ils sélectionnaient ensuite certains aspects graphiques qui constituaient le point de départ de leur travail. Par exemple, si le leader avait utilisé un personnage sur son paquet, ils créaient alors leur propre personnage, etc. Bien souvent, les produits de la marque leader sont conçus par les mêmes équipes que ceux des marques de distributeurs, la seule différence résidant dans l’emballage, le prix et la perception de la marque.

Inspirez-vous de ce qui se fait à l’extérieur de la niche
Après avoir analysé avec soin les réalisations de la concurrence, observez attentivement ce qui se fait à l’extérieur de votre niche. Cela vous permettra de trouver des produits qui s’adressent à un groupe de clients similaire, utilisant un graphisme probablement très différent. Imaginez que vous avez été briefé pour concevoir l’emballage d’une gamme de biscuits de luxe. Intéressez-vous alors aux packagings de glace ou de vin haut de gamme pour vous en inspirer. Écrivez le nom des produits qui vous plaisent, puis réalisez un tableau d’inspiration sur votre ordinateur.

Renseignez-vous sur le mode d’exposition du produit
Il est important de tenir compte de la façon dont le produit sera exposé. Par exemple, lorsque vous vous rendez dans un magasin de bricolage, certains produits sont exposés dans des bacs (présentoirs en carton pour points de vente). Suivant le type d’exposition, la partie inférieure de l’emballage peut ne pas être visible. Vous devez donc vous assurer que toutes les informations importantes apparaissent sur la partie supérieure. Les produits longs peuvent aussi être exposés à l’horizontale ; vous n’en voyez donc que l’extrémité. Si c’est le cas, toutes les informations importantes doivent apparaître sur la partie visible.

L’emballage dispose-t-il d’une fenêtre ou d’une ouverture qui permet au client de voir le produit ? À défaut, il est nécessaire d’y inclure des photos de bonne qualité afin que le client puisse voir à quoi ressemble le produit et comment il fonctionne (s’il s’agit d’un ustensile).

Concevez votre emballage
Une fois que vous avez effectué vos recherches et puisé l’inspiration de sources diverses, il est temps de passer à la conception. Peut-être votre client a-t-il déjà une idée de boîte ou d’étiquette qu’il souhaite utiliser ou vous a-t-il demandé de lui soumettre plusieurs propositions. Si vous devez travailler sur la typologie d’emballage d’un produit, comme la forme d’une boîte, n’hésitez pas à créer des maquettes rudimentaires en carton pour tester leur fonctionnement. Vous pourrez ensuite poursuivre avec votre processus habituel de création. N’oubliez pas de tenir compte de la méthode d’impression de l’emballage, qui varie en fonction du type de matériau utilisé.

Lors des premières étapes de conception de l’emballage, ne vous attardez pas sur les détails, mais n’oubliez pas de laisser l’espace suffisant pour y apposer les éléments légaux et généraux. La plupart des emballages doivent comporter un code-barres et une adresse pour les retours. Certains emballages doivent inclure des déclarations juridiques et des consignes de sécurité, des pictogrammes représentant les tests effectués et, dans le cas des aliments, la liste des ingrédients et des informations nutritionnelles.

Votre client vous demandera probablement de lui soumettre plusieurs propositions de graphisme. À mon sens, trois propositions est un bon chiffre.

Comment présenter vos créations ?
Il existe plusieurs façons de présenter les emballages que vous avez conçus.

  1. Si vous disposez des boîtes, pots ou bouteilles, vous pouvez imprimer vos graphismes et les appliquer directement sur l’emballage.
  2. Si vous avez une photo de la boîte, du pot ou de la bouteille, vous pouvez apposer vos créations sur la photo.
  3. Vous pouvez aussi trouver ou prendre une photo d’un emballage similaire et y apposer votre graphisme.
  4. N’hésitez pas à utiliser Adobe Dimension, un logiciel permettant de créer des maquettes et des représentations 3D.
  5. Vous pouvez aussi créer le visuel de votre emballage à l’aide d’un logiciel 3D. Personnellement, j’utilise Cheetah 3D, un logiciel 3D pour Mac proposé à un prix abordable.

Pourquoi laisser les experts se charger de la version papier ?
Comme je l’ai dit précédemment, si vous devez concevoir la forme de la boîte, il peut être utile de réaliser une première maquette. Une fois la forme générale de la boîte approuvée, je vous recommande de faire appel à un expert en design structurel ou à un imprimeur spécialisé dans les emballages pour vous aider à définir les lignes de coupe. En effet, ces professionnels disposent de logiciels spécialisés et connaissent parfaitement les épaisseurs et les niveaux de tolérance des différents types de matériaux. En outre, ils sont capables de créer des lignes de coupe utilisant le moins de matière possible, améliorant ainsi la rentabilité de l’emballage. Sachez que si vous décidez de réaliser vous-même les lignes de coupe et que la coupe se trouve décalée d’un millimètre, les rabats risquent de ne pas se mettre en place correctement.

J’espère que ces astuces vous aideront à créer des emballages réussis que vos clients apprécieront !

You may also like