Les clés de l’orientation : concevoir des plans fonctionnels

by

Le graphisme permet de résoudre des problèmes et de rendre les objets plus fonctionnels et faciles à comprendre, et des supports d’orientation comme les panneaux et les plans ne dérogent pas à cette règle. Je dirais même plus, ils la confirment. Si l’information est erronée ou mal comprise, les conséquences peuvent être mortelles. Mais tous les plans ne sont pas une question de vie ou de mort. Certains peuvent être très ludiques, tout en fournissant des informations concrètes, comme c’est le cas des plans de parcs d’attractions, d’aires de jeu, de musées et plus encore.

S’il existe une société qui s’y connaît particulièrement en création de plans ludiques, c’est Visual Maps, une entreprise basée à Copenhague, au Danemark. Au cours des 20 dernières années, cette société a conçu les plans minutieux et colorés de parcs d’attractions du monde entier. « Tout a commencé avec l’illustration d’un univers DUPLO que j’ai réalisé pour une boîte de LEGO, repérée à Legoland, qui m’a ensuite demandé de réaliser le plan du parc », explique le fondateur et directeur de la création, Mads Berg. Depuis, l’entreprise a conçu les plans des parcs Legoland du monde entier et s’est spécialisée dans la conception de plans de parcs d’attractions.

Voici cinq astuces pour réussir la conception de vos plans:

  1. Associer les faits à la fiction, pour plus d’emphase

Concevoir des plans d’orientation pour les parcs d’attractions relève plus de l’illustration que de la science. Certes, vous devez aider les visiteurs à s’orienter dans le parc, mais c’est beaucoup plus libre et ludique qu’un plan de ville. « C’est un mélange de réalité et d’imaginaire », remarque Mads Berg.« Google se charge de la représentation de la réalité de façon remarquable. Nous, on adore s’occuper de la partie fantastique. » Le tout en respectant, bien évidemment, l’objectif d’orientation.

  1. Visiter le parc pour s’en faire une idée

Bien que Google Map soit une ressource incroyable, au début d’un projet, Mads Berg commence toujours par visiter le parc, « pas uniquement pour voir les installations, mais aussi pour vivre l‘expérience d’un visiteur, connaître les points de navigation et me faire ma propre expérience ». Il faut prendre note des principales attractions et de leur popularité. Souvent, ce sont ces points d’intérêt qui attirent en premier lieu les visiteurs dans le parc. Il est donc conseillé de capitaliser sur ces points en les faisant ressortir lors de la conception.

  1. À vos crayons !

De retour au studio, il réalise un croquis au crayon pour obtenir le bon point de vue et définir la composition. « Ensuite, on réalise un plan de disposition numérique dans lequel on prend en compte les hauteurs, les volumes des installations, des attractions et des bâtiments », explique Mads Berg, avant d’ajouter : « C’est toujours un sacré challenge que de démêler les chemins et de répartir l’ensemble des points d’intérêt, tout en préservant l’exactitude des voies de communication et en se concentrant sur certaines caractéristiques individuelles à exacerber. » La plus grande difficulté est de représenter tous les points de repère et les détails en miniature, tout en s’assurant qu’ils sont facilement identifiables, et en faisant également ressortir la topographie. Dans un zoo, par exemple, les animaux vivent dans différents types d’habitats, avec de l’eau ou de la végétation. Il faut donc s’assurer de représenter visuellement ces détails lorsque c’est possible.

  1. Mettre de la couleur pour y voir plus clair

La couleur est un facteur important dans la création de plans, pas uniquement pour représenter les points d’intérêt, mais comme élément d’identification. Vous pouvez par exemple utiliser un code couleur pour les restaurants, les boutiques, les toilettes, les sorties, etc., afin de permettre un repérage rapide. Mads Berg dit de ses plans que « chaque parc a sa propre palette de couleurs et sa propre atmosphère ». Assurez-vous de capitaliser sur cet élément qui fait partie de la stratégie globale de la marque.

  1. Produire des plans réalistes, mais ludiques

Il le reconnaît, il aime trouver le bon équilibre entre les exigences concrètes de précision et d’orientation et l’esthétique, en exagérant certains détails et certaines couleurs pour mêler intrigue et beauté. « J’aime tout particulièrement les plans des Jardins de Tivoli et de Liseberg pour leur équilibre entre esthétique et service de navigation. Ils ont tous les deux les qualités recherchées sur une affiche tout en permettant une bonne orientation. » Servez-vous des pictogrammes et des boutons pour identifier et localiser les points d’intérêt. L’expérience du visiteur peut s’avérer décevante si le plan montre une chose et que la réalité est complètement différente.

Les astuces ci-dessus peuvent être adaptées à n’importe quel projet de plan. Assurez-vous de bien faire ressortir les qualités fantastiques qui attirent les visiteurs, tout en les aidant à s’orienter en toute sécurité dans le parc d’attractions, le musée, l’école ou la ville. 

You may also like