Petite histoire d’une carte de visite

by

Toute carte de visite effectue un véritable voyage : visualisez-vous son parcours ?

« Je vous laisse ma carte de visite ! » Et ensuite ? Que se passe-t-il ? Voici quelques récits étranges (mais vraisemblables) que votre carte de visite pourrait avoir vécus.

Ne vous demandez-vous jamais ce qu’il advient de vos cartes de visite lorsque vous les remettez à une personne dont vous venez de faire la connaissance ?

Dans cet article, nous allons essayer d’imaginer la vie menée par cette carte dès lors qu’elle n’est plus entre vos mains, qu’elle est sortie de chez vous !

La carte de visite « voit le jour ».

Notre histoire commence dans le noir, dans une boîte : votre carte de visite est empilée avec une centaine d’autres cartes de visite identiques, exhalant encore un léger parfum d’encre et pressées de parcourir le monde. Le premier visage heureux dont elles se rappelleront n’est pas celui des typographes, des employés chargés de la découpe ou de l’expédition, mais bien le vôtre, heureux et enthousiaste.

Si elle est bien conçue, cette carte aura pour mission de vous représenter, vous et votre univers professionnel, et plus encore peut-être. Car vous n’êtes pas un individu lambda, vous avez un nom et une personnalité bien à vous, qui se doit de transparaître dans votre identité professionnelle.

Dès lors que vous les utiliserez, ces cartes de visite commenceront à voyager dans le « monde » : qu’elles sortent de vos poches, de votre sacoche, qu’elles soient ramassées sur votre bureau ou sur un stand, elles seront souvent accompagnées d’un sourire et d’une poignée de main. Parfois, elles seront simplement extirpées d’un tas de cartes lors d’un salon, d’un événement, dans votre magasin, ou tout autre lieu où vous les aurez déposées.

La première question que vous devez vous poser est : pourquoi cette personne prend-elle ma carte de visite ?

Dès lors qu’elle vous a rencontré, la personne qui prend votre carte de visite veut pouvoir se souvenir de vous et avoir vos coordonnées pour pouvoir vous contacter ultérieurement. De la même façon qu’elle pourrait demander à être votre ami sur Facebook ou Linkedin.

Si, en revanche, elle ne vous connait pas, elle prend votre carte de visite pour avoir des renseignements sur vous : elle sait qu’elle trouvera là toutes les informations qui lui permettront de savoir ce que vous faites et comment vous contacter, éventuellement.

La carte de visite voyage de mains… en poches

À ce stade, la carte de visite passera probablement de la main de cette personne à une de ses poches (de sa veste, de son pantalon – espérons que non ! – de son sac, de son portefeuille).
De là, les cartes de visite les plus chanceuses seront sorties au grand jour pour finir sur un bureau, ou encore dans un classeur aux multiples poches transparentes, où elles rejoindront d’autres cartes de visite. Puisque le deuxième millénaire a démarré depuis quelques années déjà, il est possible que certains prennent la carte en photo pour l’archiver de façon numérique avec un logiciel de prise de notes ou de gestion de projets.

À ce stade, votre carte de visite semble avoir mener à bien son travail.
Elle est posée sur la table d’un de vos clients potentiels, bien en vue peut-être : mais après avoir eu sa minute de gloire, elle peut tomber dans l’oubli et ne plus servir à rien…

La carte de visite est votre… alliée silencieuse

Il vous faut maintenant agir pour qu’à chaque fois que votre client potentiel voit cette carte, il se souvienne de vous et se rappelle combien vous êtes sympathique, comme vous travaillez bien et en quoi vous pouvez lui être utile. Vous devez, en quelque sorte, la réactiver, comme si vous aviez une télécommande pour la faire briller à distance afin qu’elle attire l’attention à nouveau.

Téléphonez, écrivez un mail, envoyez vos vœux, bref, entretenez le contact. Peu à peu, vous renforcerez cette relation professionnelle et votre carte de visite sera là pour rappeler vos compétences et votre sourire.

Source: https://www.flickr.com/photos/financialaidpodcast/2969459862/

N’exagérez pas, laissez le temps agir.
Soyez naturel, utile et agréable. Sauf s’il s’agit de factures que l’on vous doit, vous ne devez pas être perçu comme un élément perturbateur en série, un renvoi désagréable à quelque chose de désagréable.

N’oubliez pas que, pour peu que vous l’ayez bien conçue, qu’elle se distingue des autres et qu’elle contienne toutes les informations nécessaires, cette carte de visite continuera à travailler même sans vous. Allant jusqu’à être toute écornée, toute froissée, et à accomplir sa mission avec des bords arrachés. Il s’agit là d’un de vos meilleurs serviteurs, d’un des plus fidèles paladins du Roi.

Appréciez-la, concevez-la le mieux possible, consacrez-lui du temps, et vous verrez qu’elle vous apportera de nombreuses satisfactions, malgré sa petite taille.

You may also like