Formats de papier : les dimensions et utilisations les plus traditionnelles

by

Il y a fort à parier que vous avez, dans votre bureau, quelques A4 près de l’imprimante et au moins un A5 rempli de notes sur votre table de travail. Si vous possédez quelques notions sur les différents formats de papier, vous avez certainement compris que nous parlons ici des feuilles de l’imprimante et de celles des blocs-notes.

La liste des formats de papier est très longue et peu intéressante, avouons-le. Ce ne sont que des successions de chiffres ! Nous avons voulu vous les présenter sous une autre forme, plus pratique et, espérons-le, plus utile. Nous vous parlons bien des dimensions des formats de papier mais nous nous attardons aussi sur leurs utilisations les plus courantes : posters, tracts, brochures, cartes postales, livres, cartes de visite, entre autres projets.

Formats de papier ISO 216, un aperçu de la norme

Commençons par la partie la plus ennuyeuse : la norme ISO 216 qui classe les différents formats de papier en fonction des dimensions de la feuille et a donné lieu à un standard international. De cette façon, tous les pays européens (aux États-Unis et au Canada, c’est le format Letter qui est en vigueur) peuvent communiquer dans la même langue, pour ce qui est des formats de papier, tout au moins.

Selon la norme, les formats sont issus de la sous-division, sans déchet, d’une feuille de départ. Dans la série A, la plus courante, le grand ancêtre est la feuille A0, qui est pliée et coupée pour donner vie à tous les autres formats. Comment est-elle pliée ? Nous n’allons pas vous l’expliquer ici, au risque de vous ennuyer. Après tout, ce qui compte pour vous, c’est de savoir quel est le format le mieux adapté à votre projet, n’est-ce pas ?

Voici un tableau récapitulatif des formats de la grande série A

La série A, la « principale », comprend 10 sous-groupes : du format A0, le format le plus grand de l’échelle, au A10, le plus petit. S’ajoutent à la série A, les séries B et C, dites « complémentaires », suivies elles aussi d’un numéro. Que signifient ici « principale » et « complémentaire » ? Qu’une lettre écrite sur une feuille A4 peut être mise dans une enveloppe C4, et qu’à son tour, l’enveloppe C4 peut être mise dans une enveloppe B4. En effet, la feuille C4 est légèrement plus large qu’un A4 et le B4 est légèrement plus large que le C4.

Si vous fréquentez un tant soit peu le monde de l’édition, vous avez certainement entendu parler de la série B, qui va du B0 (1000 x 1414 mm) au B10 (31 x 44 mm) : le B5 (176 x 250 mm) est, en effet, un bon format pour les livres. Le B0 (1000 x 1414 mm), le B1 (707 x 1000 mm) et le B2 (500 x 707 mm), sont particulièrement bien adaptés pour l’impression de posters et d’affichettes, ou pour les présentations de bureau, grâce à leur grand format. Quant à la série C, qui va du C0 (917 x 1297 mm) au C10 (28 x 40 mm), c’est la série « complémentaire » par excellence, puisqu’elle est essentiellement utilisée pour réaliser des enveloppes postales ou des enveloppes de correspondance.

Série A. Formats, dimensions et utilisations

Nous vous indiquons ci-dessous les dimensions et les utilisations possibles de chaque format, « possibles » car aucune règle n’impose de lier tel ou tel projet à une dimension précise de papier. Mais des habitudes existent. Lorsque vous pensez à une carte postale, par exemple, vous imaginez un format A6. Personne ne vous interdit, cependant, de sortir des schémas traditionnels. Il est tout à fait possible de créer une carte postale de Lisbonne en forme de sardine, par exemple. Mais, dans ce cas, outre le fait de gaspiller du papier, vous devrez également faire face à des tarifs d’impression plus « salés », puisqu’il s’agira alors d’un hors format et de… sardines !;)

Format A0. Dimensions : 841 x 1189 mm.

C’est le plus grand format. Du fait de ses dimensions importantes, il est proposé exclusivement dans les magasins de reprographie ou les centres graphiques, tout comme l’A1 et l’A2. Il est en général utilisé pour le dessin technique, car les dessinateurs ont souvent besoin de feuilles assez grandes pour pouvoir respecter les proportions d’un projet sans devoir travailler à la loupe. On l’emploie également pour les affiches, même si les formats les plus utilisés dans ce domaine sont le 700 x 1000 mm et le 1000 x 1400 mm.

Format A1. Dimensions : 594 x 841 mm.

Le format A1, aux grandes dimensions, est utilisé, lui aussi, pour le dessin technique, mais également pour les créations cartographiques, les affiches, les posters et tout autre support publicitaire grand format.

Format A2. Dimensions : 420 x 594 mm.

Le format A2 a de nombreuses applications : du dessin à l’impression photo, des affichettes aux diagrammes, des calendriers muraux aux feuilles pour paperboard.

Format A3. Dimensions : 297 x 420 mm.

Il s’agit certainement, avec l’A4, d’un des formats les plus classiques. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la plupart des imprimantes de bureau sont prévues, non seulement pour des feuilles A4, mais aussi pour des feuilles A3. Son utilisation ? Il est utilisé pour l’impression de dessins, de graphiques, d’affichettes, de photos, de revues, de partitions, d’affiches et de diplômes. Il peut servir, en publicité, pour les brochures (plié en 6) : sa grande superficie permet, en effet, de représenter la carte d’un centre de congrès ou un diagramme aux multiples branches.

Format A4. Dimensions : 210 x 297 mm.

Nous savons tous, même les moins experts d’entre nous, que l’A4 est le format classique des feuilles pour imprimante, utilisées pour les documents standards, type lettres ou formulaires. C’est également le format des grands cahiers d’écolier, des albums pour enfants et des encyclopédies (qui ont besoin de place pour les illustrations), des revues et des brochures. La brochure classique est en effet un A4 plié en trois.

Format A5. Dimensions : 148 x 210 mm.

L’A5 est, lui aussi, un format très répandu. Au début de cet article, nous avons dit qu’il y avait de fortes probabilités qu’un bloc de feuilles A5 se trouve sur votre bureau. L’A5 est, en effet, le format parfait pour les blocs-notes : moins encombrant qu’un A4, pratique pour prendre des notes et facile à glisser dans un sac à dos. Voilà aussi pourquoi un A5 convient tout à fait pour l’impression de livres, mais aussi pour des revues, des brochures et des tracts.

Format A6. Dimensions : 105 x 148 mm.

Vous connaissez certainement ce format, surtout si vous avez gardé la nostalgique habitude d’envoyer des cartes postales de vos lieux de vacances, ou d’accompagner vos cadeaux d’une carte de vœux. Cartes postales et cartes de vœux sont en effet au format A6. Mais ce n’est pas tout, les dimensions de la feuille A6 sont parfaites aussi pour l’impression de brochures, d’agendas de sac et de livres de poche.

Format A7. Dimensions : 74 x 105 mm.

Les dimensions plus réduites de l’A7 en font un format parfait pour les calendriers au format poche, par exemple, avec les horaires des cours d’un club sportif ou d’une école, ou encore pour les flyers ou les cartes de vœux.

Format A8. Dimensions : 52 x 74 mm.

Pour vous faire une idée du format A8, il vous suffit de jeter un coup d’œil dans votre portefeuille : les cartes de visite et cartes de fidélité sont généralement d’un format approchant, bien que légèrement plus grand (85 x 55 mm). Rien ne vous interdit donc d’utiliser ce format standard pour vos cartes de visite, vos petites cartes de vœux, vos autocollants ou vos étiquettes.

Comme nous vous l’avons déjà dit, les indications que nous vous avons données ne sont que des indications générales. Faites-en cas, mais n’hésitez pas à les transgresser !

You may also like