Solutions pour des emballages durables

by

Bon nombre d’emballages écologiques nous rappellent trop souvent les bons vieux sacs en papier marron, ennuyeux, sans couleur ni personnalité. D’un point de vue graphique, il n’est pas facile de travailler ces matériaux pour les rendre plus acceptables, tout en évitant les colles, encres et autres reliures nocives. Dans ce domaine, quatre sociétés ont réussi à surfer sur la vague écologique et à proposer des solutions conceptuelles à la fois esthétiques et tactiles qui respectent les normes strictes d’emballage recyclable, réutilisable et biodégradable.

Client : Dutch Harvest Hemp Tea
Graphisme : Tenzing
Illustrateur : Walther Otto Müller

Lorsque le produit lui-même est écologique par nature (« thé doté d’une mission »), il est naturel que l’image de marque et l’emballage aillent dans la même direction. Le graphiste Arjan Van Woensel explique : « Esther Molenwijk, la propriétaire de Dutch Harvest, a parfaitement compris la valeur du pied de chanvre entier, et a lancé ce projet afin de promouvoir les différents usages de cette incroyable plante. Le graphisme devait refléter l’essence écologique du produit, mais — et c’était un grand maissans pour autant devenir trop excentrique. » Et par « excentrique », il fait référence aux clichés habituels des amis de la Terre (comme les « câlineurs » d’arbres). Il fallait aussi que le produit se démarque sur les étagères des boutiques de thé, ce qui constituait une difficulté à part entière au vu de la variété de l’offre disponible.

Étant donné que l’entreprise a vu le jour grâce à une campagne de financement participatif, Esther Molenwijk souhaitait impliquer les clients dans le choix du graphisme. Arjan Van Woensel a donc réalisé quatre propositions de graphisme et demandé aux fans de voter pour leur préférée. « Esther adore le travail d’équipe, et elle voulait impliquer les clients dès le début du processus. Heureusement, ils ont choisi le graphisme que j’aurais moi-même choisi, même s’ils me plaisaient tous », poursuit-il. « Nous avons tellement de retours positifs que nous avons sans nul doute pris la bonne décision ».

Le graphisme est coloré tout en reflétant une dimension écologique grâce à ses matériaux, ce qui était un défi en soi. « L’emballage devait être 100 % compostable, ce qui n’était pas chose facile, car nous voulions que le sac contienne une fenêtre. Et tous les paquets écologiques existants à l’époque comprenaient une doublure à base de pétrole », explique-t-il. Arjan Van Woensel et sa cliente ont donc travaillé avec deux fabricants (Bio4Pack et Paperwise) pour créer un paquet doublé unique, 100 % biodégradable. « La doublure et la fenêtre plastique du sac ont été spécialement conçues pour Dutch Harvest en utilisant du plastique à base de cellulose, et le papier est fabriqué à partir de résidus agricoles », précise-t-il.

Astuce de pro : préparez-vous à redoubler d’efforts pour trouver des partenaires capables de produire exactement ce dont vous avez besoin avec des matériaux durables.

Client : Level Cannabis
Agence : Folklor
Graphiste : Claire Typaldos

Level a embauché la graphiste Claire Typaldos pour refondre sa marque et transmettre l’essentiel de la science du cannabis sans pour autant effaroucher la clientèle occasionnelle. « Ce qui fait la spécificité de Level, c’est sa qualité supérieure et le fait qu’il ne contient absolument aucun pesticide, ni additif, ni solvant. Nous voulions que l’image de marque reflète ces deux éléments grâce à un graphisme simple et organique », explique la graphiste.

L’emballage est fabriqué avec du carton pulpe recyclé, généralement utilisé pour la confection des boîtes d’œufs. « Nous voulions créer un emballage haut de gamme singulier que le client pourrait conserver par la suite sous forme de bel objet. Nous aimions l’idée que le client réfléchisse à deux fois avant de jeter la boîte », explique Claire Typaldos, qui a collaboré avec des usines de moulage pour parvenir au produit final. Il a en effet fallu réaliser plusieurs prototypes avant d’obtenir le bon design.

L’étiquette intègre intelligemment les éléments scientifiques relatifs à chaque ingrédient du produit, en les distinguant à l’aide de couleurs. La graphiste explique : « Level souhaitait partager le plus d’informations possible afin que le client sache ce qu’il ingurgite. Nous avons utilisé Akkurat pour des titres modernes et clairs, et Courier pour les sections plus scientifiques et informatives. Ces deux polices de caractères forment une association agréable ». Un logo profond et gravé en creux occupe le centre de la boîte, soulignant la qualité naturelle du carton pulpe.

Astuce de pro : assurez-vous de prévoir suffisamment de temps et de budget pour pouvoir tester différentes techniques d’impression et de conception.

Client : Poopbags
Graphisme : Tondo

Ramasser les déjections canines est en quelque sorte un rite de passage pour les propriétaires de chiens — bien qu’il s’agisse d’un moment peu agréable — alors pourquoi ne pas utiliser un produit que l’on apprécie ? Pour la fabrication de ses emballages et de ses produits, Poopbags s’engage à utiliser des matériaux respectueux de l’environnement et à développer un certain sens de l’humour. « Avec un nom comme Poopbags (littéralement, « sacs à caca »), on ne peut pas vraiment se prendre au sérieux », explique le directeur artistique et graphiste Max Ali. Tondo a été engagé pour revoir l’image de la marque et lui conférer une présence constante et remarquée sur le marché dans une catégorie qui est, par définition, plutôt ennuyeuse.

« Si l’on veut un graphisme à la fois respectueux de l’environnement et attrayant, il faut être intelligent », explique Tondo. « Chaque petit élément doit avoir un sens et transmettre un message, sans oublier l’emballage, qui doit être drôle et accrocheur dans les rayons. » Le logo en fleur représente la vie qui germe et le grand air, et les différents tampons ont été conçus comme un élément de marque facilement reconnaissable qui peut être modifié pour transmettre différents messages. « La boîte elle-même est fabriquée à base de matériaux recyclés, et notre principal objectif était de pouvoir distinguer les types de produits avec le moins d’éléments de graphisme possible », explique Max Ali.

Les couleurs permettent de différencier très facilement les produits selon leur mode de production : le vert pour le recyclage, l’orange pour le parfum, le violet pour le caractère biodégradable, et le bleu pour la fabrication à base de plantes. Tous les emballages sont aussi fabriqués à partir de matériaux recyclés.

Astuce de pro : ce n’est pas parce que vous créez l’image de marque d’un produit respectueux de l’environnement que le graphisme doit être ennuyeux. Optimisez l’utilisation des couleurs afin que le produit se démarque dans les rayons. 

Client : Hippo&Crate
Graphisme : Alphabet

Il est devenu de plus en plus courant, au cours des dernières années, de commander ses produits d’hygiène personnelle, comme le savon, les lotions et autres kits de rasage, en ligne. Hippo&Crate est la première marque de soins dentaires qui fonctionne par abonnement. Son nom vient du médecin grec Hippocrate, considéré comme l’un des plus grands personnages de l’histoire de la santé, et est un clin d’œil aux colis (« crate » en anglais) qui arrivent chez les clients.

« Face à une industrie qui tend à submerger les clients de détails et de mots savants, nous avons créé un langage visuel unique pour faire d’Hippo&Crate une marque synonyme de beauté, d’honnêteté et de prix raisonnables en matière de soins dentaires », souligne le partenaire et directeur de création d’Alphabet, Abbas Mushtaq. Bien évidemment, les produits comme les emballages sont durables. Le dentifrice et le bain de bouche sont véganes, sans gluten, issus de récoltes durables et le tube de dentifrice est fabriqué avec de l’aluminium 100 % recyclable et imprimé avec de l’encre écologique.

Les graphistes ont préconisé une fabrication de packagings simultanée aux produits, étant donné que bon nombre d’entre eux seront expédiés aux quatre coins du monde. « Nous ne voulions pas avoir un impact négatif sur l’environnement, et nous adorons l’ingénierie du carton ! » Abbas Mushtaq ajoute : « Il faut être très prudent avec l’application de l’encre et du rendu des couleurs sur les emballages, surtout avec les teintes de la gamme CMJN. Nous avons finalement choisi de simples touches de noir et de blanc pour assurer un bon contraste. Il faut également faire attention aux petits caractères car, sur des matériaux recyclables, l’encre pourrait couler. Au bout du compte, ce fut une bénédiction, car nous avons finalement opté pour une approche simple et audacieuse pour résoudre ce problème.

Astuce de pro : utiliser uniquement deux couleurs et des images simples peut vraiment améliorer le graphisme. La simplicité n’est pas forcément syno

You may also like