Cinq courts métrages originaux d’animation pour vous inspirer

by

L’animation a toujours été un monde fascinant d’expérimentation et de créativité.

On considère souvent qu’il s’agit d’un dérivé du cinéma, mais en réalité ce concept est apparu bien avant l’invention des frères Lumière. Ses origines remontent à l’ensemble des techniques et des technologies ingénieuses employées par les conteurs et les amuseurs pour inspirer l’émerveillement de leur public avant l’invention du cinématographe  : des anciennes marionnettes d’ombre chinoises aux outils plus modernes comme les zootropes et les théâtres optiques. Et le but sous-jacent de l’animation est le même à présent comme il l’a toujours été : exciter et surprendre les spectateurs.

C’est dans cet esprit que nous avons décidé de consacrer un court article à l’animation, pour vous aider à vous détendre et à trouver l’inspiration. Nous avons rassemblé diverses techniques utilisées pour cette forme d’art, des plus courantes à celles qui exigent un savoir-faire minutieux, illustrées par ce que nous pensons être les meilleurs exemples du genre en ligne.

En espérant que vous l’apprécierez !

Stop motion

Tout le monde ou presque a entendu parler du stop motion. C’est l’une des techniques d’animation les plus utilisées et les plus populaires dans le monde du cinéma ; en effet, l’une des premières personnes à l’utiliser a été George Méliès – l’un des pères fondateurs du septième art – qui l’a adopté pour son film de 1902 Le Voyage dans la Lune.

Cette technique est très simple : il s’agit de photographier des objets, des dessins, des marionnettes ou des personnes dans une série de poses, en changeant à chaque fois de position ou de petits détails. Lorsque ces images sont montrées à l’œil humain à grande vitesse (12 ou 24 images par seconde), elles donnent une impression de mouvement, avec un style inimitable.

Toute la beauté de cette technique réside dans le fait qu’elle offre des possibilités de créativité illimitées. Prenez, par exemple,  l’artiste de rue italien Blu, qui a décidé  d’animer d’énormes morceaux de graffiti et d’objets urbains dans son œuvre Big Bang Big Boom.

Mais de nombreux réalisateurs reconnus ont également utilisé le stop motion. Tim Burton, par exemple, l’a utilisé en 1993 dans son film festif  L’Étrange Noël de monsieur Jack, remettant en vogue une technique qui semblait destinée à disparaître avec l’avènement de l’animation 3D. Pour réaliser le film, 227 marionnettes incroyables ont été construites et animées.

Le réalisateur français  Michel Gondry, connu pour les clips qu’il a créés pour des groupes comme Daft Punk et Chemical Brothers, est lui aussi étroitement lié au stop motion. Dans cette vidéo, réalisée pour le groupe américain White Stripes, il a décidé d’utiliser le stop motion pour donner vie au Lego.

La « peinture vivante » de Petrov

Le réalisateur et animateur russe  Aleksandr Petrov a inventé sa propre technique unique d’animation en stop motion, la « peinture vivante », qui lui a valu un Oscar du meilleur court métrage d’animation.

La technique de Petrov consiste à créer des images en étalant de la peinture à l’huile avec ses doigts sur une surface transparente éclairée, à les photographier puis à les modifier immédiatement pour la photo suivante. Il s’agit d’une tâche complexe et longue – Petrov a révélé que, lorsque les choses se passent comme prévu, il peut produire environ 15 dessins par jour. Pour le vieil homme et la mer, le plus célèbre court-métrage de Petrov, pour lequel il a remporté son Oscar en 1999, l’artiste a travaillé pendant trois ans sur 29 000 images. Compte tenu du résultat final, nous sommes tous heureux qu’il ait pris la peine de le faire !

Les pastels grattés : une technique artisanale italienne

Comme nous l’avons vu, la patience est une qualité essentielle si l’on veut être un bon animateur, et cela est prouvé une fois de plus par le travail d’un autre grand réalisateur d’animation, cette fois-ci italien. Simone Massi est considéré comme l’un des principaux animateurs indépendants du pays, avec plus de 200 prix décernés à son nom par de grands festivals nationaux et internationaux. Il crée des courts et longs métrages à partir de sa propre, technique peu commune – il dessine avec des pastels à l’huile sur du papier, puis gratte son travail avec des aiguilles à pointe sèche et d’autres outils de gravure. Chaque image est photographiée puis animée en séquence. Comme la technique d’Alexandre Petrov, il s’agit d’une variation de l’animation en stop motion.

Entre 2012 et 2016, Massi a créé les séquences d’ouverture du Festival du film de Venise. En 2012, son œuvre About Killing the Pig a remporté le prix David di Donatello du meilleur court métrage.

Infographie

Il y a vingt ans, il semblait que l’infographie était sur le point de balayer toutes les autres techniques d’animation concurrentes. Cela n’a pas fonctionné de cette manière, comme nous l’avons vu, et le monde de l’animation est resté aussi riche que jamais en termes de sujets abordés et de styles et techniques utilisés. Néanmoins, l’animation numérique est sans aucun doute le secteur qui a connu les plus grands progrès techniques et les plus grands investissements ces dernières années. C’est ainsi que certains des films que nous connaissons et aimons tous ont été produits à l’aide de l’infographie.

Tout a commencé en 1995 – l’année zéro de l’animation numérique – avec la sortie de  Toy Story, qui a annoncé le début de la domination du secteur par Pixar Animation Studios. Toy Story a été le premier long métrage d’animation réalisé entièrement à l’aide de l’infographie, suivi de nombreux titres qui sont devenus des classiques cultes, du Monde de Nemo à  Inside Out .

Cependant, parallèlement au succès de Pixar, de nombreuses entreprises de toutes tailles ont profité des possibilités offertes par l’infographie pour raconter des histoires à la fois grandes et petites. Prenez Alike, par exemple, un court-métrage d’animation créé par Daniel Martínez Lara et Rafa Cano Méndez qui offre un regard doux sur l’importance des émotions. Créé à l’aide de l’animation par ordinateur, en utilisant des logiciels libres et gratuits, il a reçu le Prix Goya du meilleur court-métrage d’animation en 2016.

Et vous ? Avez-vous des œuvres animées préférées à ajouter à notre liste ?

You may also like