Conseils pour utiliser au mieux les images (2e partie)

by

Quelles sont les caractéristiques d’une image professionnelle par rapport à une image amateur ?

Certains détails font toute la différence.

Voici de simples conseils pour vous aider à améliorer vos projets.

Photos

Lorsqu’on utilise des photos, il est essentiel de soigner l’apparence des couleurs et de la lumière. De nombreux logiciels de retouche photo disposent de paramètres standards de correction des couleurs pouvant être utiles.

Source : https://www.athentech.com/

D’autres aspects peuvent faire la différence, comme la netteté, c’est-à-dire la possibilité de reconnaître des détails, et le contraste. Là encore, les programmes de retouche photo peuvent être d’une grande aide.

Le dernier point à prendre en compte, et que l’on peut aussi modifier dans les paramètres de l’appareil photo d’un simple smartphone, est la balance des blancs. En définissant la partie la plus claire et la plus blanche d’une photo, vous verrez à quel point l’image se transforme comme par magie, et parfois même de manière permanente. Vous pouvez également trouver ce type de correction dans la rubrique « température » de l’image.

Si vous ne parvenez pas à modifier ce paramètre et que la photo laisse à désirer, essayez de la convertir en noir et blanc et d’utiliser les outils à disposition pour donner des couleurs.

Voici un exemple :

Source : Orkacollective

Composition

Que l’on utilise des photos ou des illustrations, il est crucial de définir l’élément principal de l’image, celui sur lequel doit se poser le regard.

Le plus simple, et certainement le plus efficace, est de positionner ce point au centre de l’image, une valeur sure. Évidemment, il est important de laisser des espaces pour pouvoir organiser le graphisme.

Le texte doit être éloigné des marges de coupe : au moins 5 mm pour les petits formats, et jusqu’à 5 cm pour les grands formats, comme les affiches. La marge entre le trait de coupe et l’image est un espace perçu par l’œil comme un cadre. Un espace trop étroit entre le texte et les images pourrait donc entraîner une perception négative, comme s’il s’agissait d’une erreur.

L’utilisation d’espaces vides autour des images est souvent la meilleure solution pour mettre en valeur la photo ou le graphisme principal.

Source : https://dimashiryaev.tumblr.com/

Observez cet exemple à l’aspect chaotique : il s’agit d’une affiche pour un événement musical organisé à Saint-Pétersbourg. À première vue, on est frappé par les gribouillis et le chaos apparent, mais on comprend finalement que les informations sont bien disposées et éloignées des marges.

Les grands graphistes jouent également sur d’autres paramètres, mais en procédant à ces petites modifications, même un amateur peut obtenir d’excellents résultats et rendre son graphisme plus professionnel et plus efficace.

Si vous souhaitez d’autres conseils, n’hésitez pas à lire ou à relire l’article publié l’année dernière sur ce blog et intitulé « Les dix commandements du bon goût graphique« .

Bon travail!

You may also like