Conseils sur les encres utilisées par Pixartprinting

by

Nous avons l’habitude de concevoir des graphismes, de les observer et de les évaluer. Nous avons l’habitude de toucher le papier pour en apprécier les caractéristiques, le poids et la couleur. Nous avons l’habitude de réfléchir aux formats, aux produits, aux contenus, aux images et aux emballages. Nous avons l’habitude d’observer et d’évaluer la qualité d’impression. Enfin, nous pensons sans relâche aux encres qui permettront aux graphismes de prendre vie sur le papier.

Car c’est bien l’encre qui donne la vie à l’impression et qui la rend visible.

Et pourtant, peu sont ceux qui la connaissent et qui sont en mesure d’évaluer et de comprendre ses effets sur les produits imprimés.

Si vous avez déjà eu l’occasion de visiter ou de travailler dans une imprimerie, vous savez que l’encre est généralement l’affaire des techniciens, c’est-à-dire des ouvriers spécialisés chargés de faire fonctionner le matériel d’imprimerie. Lorsqu’on fait ce type de travail, on finit toujours par se salir avec les encres, pire qu’un peintre. Les graphistes, eux, ne se salissent qu’à la cantine !

Ce court article propose un aperçu des différentes encres utilisées par Pixartprinting pour garantir la meilleure qualité d’impression à ses utilisateurs. 

En matière d’encre, on distingue d’abord les petits formats, générés par impression offset ou impression numérique sur du papier, des grands formats, réalisés en numérique avec des encres particulières devant être adaptées aux matériaux des différents supports.

Les impressions petit format

Le processus d’impression offset n’utilise ni Pantone ni d’autres types d’aplats, mais est fondé sur la composition en quadrichromie (CMJN).

Des encres UV à pigments sensibles peuvent être utilisées pour les finitions.

L’impression numérique bénéficie du système EPM (Enhanced Productivity Mode) d’HP, capable d’utiliser seulement trois encres (CMJ) pour produire du noir (N) par superposition des couleurs.

Les impressions grand format

Avec les grands formats, les choses se compliquent, car les impressions doivent souvent être utilisées en extérieur. On utilise alors des encres UV résistantes à la lumière. 

Différentes finitions sont ensuite proposées (généralement appliquées sur des zones spécifiques décidées par l’utilisateur grâce à un tracé vectoriel contenu dans le fichier d’impression), avec l’ajout de polymères particuliers dans les encres d’impression de manière à obtenir un effet 3D ou un laminage or ou argent.

On utilise uniquement de l’encre blanche pour les impressions sur Plexiglas, puisqu’il s’agit d’un support transparent.

Conseils

Pour finir, voici quelques conseils pour préparer votre fichier d’impression afin de profiter au mieux de la qualité de nos encres.

Nous vous conseillons tout d’abord de créer des textes de couleur pleine noire (100 % ou 100 K) ; en effet, le contrôle du noir est souvent négligé lorsqu’on réalise sa mise en page avec des logiciels comme Word, qui ne disposent pas de palette de contrôle des couleurs.

Ensuite, nous vous recommandons de ne jamais descendre sous les 5 % d’encre pour votre graphisme, c’est-à-dire de ne pas utiliser de couleurs trop claires (surtout des gris), car elles risquent de se fondre dans le papier et de ne pas être suffisamment visibles.

À vos impressions !

You may also like