Conception juridique : comment le design peut faciliter la compréhension du droit

by

Qu’est-ce que la conception juridique ?

L’objectif de la conception juridique est de trouver une manière innovante d’expliquer le droit afin de le rendre plus intéressant, plus facile à comprendre et plus accessible. La conception juridique, comme son nom l’indique, implique l’application de la pensée du design : elle combine l’expérience dans le domaine juridique avec une approche issue de la profession du design, en utilisant la représentation graphique, un langage clair et simple et les nouvelles technologies.

Le besoin de conception juridique découle d’un problème à la fois extrêmement ancien et très pertinent aujourd’hui : comment élaborer des lois et des règlements faciles à comprendre afin que les gens soient mieux en mesure de protéger leurs intérêts.La conception juridique, c’est aussi rendre le droit plus convivial. Les utilisateurs du système juridique peuvent être des citoyens à la recherche d’un avocat, ou des personnes qui ont besoin d’un avis juridique lors de la rédaction d’un contrat, ou encore des  avocats eux-mêmes, qui veulent adopter la meilleure solution juridique à offrir à leurs clients. La conception juridique aide à créer une empathie avec les utilisateurs, qui se sentent ainsi mieux placés pour comprendre comment atteindre leurs objectifs.

Prenez les contrats, par exemple. Comme ils sont généralement très longs, détaillés et difficiles à comprendre, au lieu de prendre la peine de les lire, nous allons souvent directement à la signature finale (un exemple typique est celui des conditions générales des sites web). Cela se produit parce que les contrats sont rédigés par des experts juridiques pour être lus par d’autres experts juridiques. Repenser un contrat du point de vue de l’utilisateur réel (c’est-à-dire la personne qui a des droits et des responsabilités découlant du contrat lui-même) donne de nouvelles idées sur la manière de structurer son contenu. Utiliser la conception juridique dans ce contexte peut signifier simplifier le langage, supprimer le jargon, inclure des tables des matières et ajouter des représentations graphiques de certaines informations par le biais de diagrammes, d’icônes, de calendriers et d’images. Cela permet d’impliquer les utilisateurs, d’améliorer la clarté de l’information et, de manière générale, de faciliter la compréhension.

Pourquoi avons-nous besoin d’une conception juridique ?

  1. Cela rend les clients plus satisfaits. Se mettre à la place de ses clients, comprendre leurs besoins et leur offrir quelque chose de compréhensible et de précieux a tendance à être très apprécié par les clients. En écoutant les clients et en travaillant ensemble pour créer des solutions accessibles et adaptées à leurs besoins, vous augmentez leur confiance dans votre entreprise.
  2. Elle améliore la compréhension et le respect de la loi Si les utilisateurs se voient proposer un produit juridique plus simple et plus intéressant (tel qu’un contrat), ils se sentiront plus sûrs de leurs droits et responsabilités et seront en mesure de comprendre et de respecter les accords qu’ils concluent. À grande échelle, cela peut conduire à un meilleur respect des termes du contrat et à une diminution des litiges. Elle permet aussi potentiellement la création d’un système juridique dans lequel les citoyens jouent un rôle plus actif.
  3. Elle encourage l’innovation et la création de valeur — De nombreux professionnels (et même des non-professionnels) ont de bonnes idées et des suggestions à faire, mais manquent souvent des compétences techniques nécessaires pour les exprimer. La conception juridique offre une plate-forme à ces personnes, ouvrant la voie à des opportunités et à des améliorations. Ce nouveau système pourrait servir à développer les services existants.

La conception juridique est une ressource utile. Aujourd’hui, en plus de considérer et de mettre en œuvre la conception juridique, les entreprises explorent de plus en plus une approche de « conception centrée sur l’humain« , pour trois raisons :

  1. Les gens en ont assez des documents juridiques complexes. La conception centrée sur l’humain est désormais la norme dans toutes les grandes entreprises (comme Apple, Google et IKEA), qui nous fournissent des produits et des services irréprochables. Les gens s’habituent rapidement à des relations commerciales « simplifiées », et nous espérons maintenant que cette approche sera étendue à tous les domaines où il y existe des relations régies par des lois.
  2. Les utilisateurs sont de plus en plus exigeants sur ce qu’ils attendent de leurs avocats et notaires, tout en voulant payer moins. Cela signifie que les experts juridiques doivent évoluer pour offrir des services qui répondent aux exigences spécifiques des clients. La conception juridique permet de mettre en évidence les points qui sont vraiment importants pour les clients.
  3. La législation elle-même commence à exiger une conception juridique. Par exemple, le règlement général sur la protection des données de 2016 (GDPR) stipule que toutes les politiques de protection de la vie privée doivent être concises, transparentes et rédigées dans un langage simple.

En quoi consiste la conception juridique ?

La conception juridique fait appel à divers outils et méthodes.

  1. La pensée divergente et la pensée convergente. Ce processus se déroule en deux étapes : la première (pensée divergente) consiste à proposer de nombreuses idées à partir d’un seul concept ou d’une seule information. Dans la deuxième phase (pensée convergente), une solution unique est alors générée en combinant de nombreuses données et informations. Dans tout projet de conception juridique, il est important de profiter des deux étapes pour saisir l’essence des problèmes à surmonter avant de les résoudre par des idées et des solutions.
  2. L’empathie et la compréhension du problème. Les utilisateurs doivent toujours être au centre de la conception. L’empathie est utilisée pour se mettre à la place des utilisateurs et comprendre le problème de leur point de vue. Pour parvenir à la solution optimale, il faut une compréhension approfondie du problème, qui peut être obtenue en analysant chaque aspect de l’expérience de l’utilisateur.
  3. Une équipe variée. Il est essentiel de disposer d’une équipe composée de personnes aux compétences variées fin de garantir l’élaboration de la meilleure solution possible. En général, vous avez besoin de personnes hautement spécialisées (dans des domaines tels que l’informatique, la psychologie, le droit et le design), ainsi que de professionnels capables de représenter les utilisateurs.
  4. La représentation graphique. La façon dont l’information est présentée influence la façon dont elle est reçue et assimilée. Dans la conception juridique, la présentation de l’information est une partie essentielle du processus et de la solution : le processus implique des esquisses, des dessins, des croquis et des études de cas, tandis que la solution peut présenter des diagrammes, des icônes et des images (en choisissant le langage qui convient le mieux à chaque projet spécifique).
  5. La langue. D’une manière générale, la conception juridique vise à simplifier l’utilisation de la langue, en évitant le jargon et en rendant la structure du texte plus facile à parcourir.
  6. La technologie. Comme dans pratiquement tous les domaines aujourd’hui, la technologie peut améliorer les solutions de conception juridique, en les rendant interactives et accessibles par le biais de plateformes numériques. En outre, la technologie facilite l’innovation.

À quoi ressemble la conception juridique ?

Examinons quelques exemples de conception juridique qui font appel à différentes techniques.

Étude de cas n° 1 – Contrats de BD

Robert de Rooy, le fondateur de Creative Contracts (https://creative-contracts.com/), a créé une manière innovante de rédiger des contrats de travail en utilisant des dessins animés.

L’idée est venue de travailleurs agricoles saisonniers ; comme ces personnes n’ont généralement pas beaucoup d’expérience de lecture, un contrat rédigé long et détaillé n’était pas une bonne solution. Les travailleurs signaient souvent leur contrat sans en comprendre les termes et les conditions.La solution a consisté à créer un « contrat en bande dessinée » qui présentait les droits, les devoirs et les tâches des employés dans leur travail. Le dessin, un langage presque universel, s’est révélé très efficace, et l’entreprise a maintenant élaboré douze contrats différents avec plus de 2 500 signataires.

Étude de cas n° 2 – Politiques de confidentialité

Suite à l’introduction des nouvelles règles GDPR, de nombreuses entreprises ont mis à jour leur politique de confidentialité. L’entreprise de logiciels logistiques Juro (https://juro.com/), n’a pas fait exception et a décidé de créer un document centré sur l’utilisateur.

Le défi consistait à créer une politique qui soit à la fois solide et sérieuse, tout en étant facilement compréhensible pour tous. Juro a créé un document interactif simple et direct qui comprenait différentes sections et niveaux, des icônes et des échéances.Cela a permis d’accroître la satisfaction des clients de l’entreprise, car ils ont trouvé la politique vraiment facile à comprendre, ainsi que de faire de la publicité pour l’entreprise, ce qui a contribué à attirer de nouveaux clients.

Étude de cas n° 3 – Révision et classement de contrats immobiliers

L’une des tâches les plus exigeantes pour l’équipe juridique de tout agent immobilier est le renouvellement des contrats de location et la préparation des documents pertinents pour les clients. Dans de nombreux cas, les contrats sont analysés et mis à jour manuellement, un processus qui prend plusieurs heures.

Wavelength (https://www.wavelength.law/) a travaillé avec un agent immobilier à Londres pour améliorer le processus de renouvellement de leur contrat et a créé un « lot de travail » divisé en deux modèles. Le premier (Marked Up Lease) est le contrat de renouvellement lui-même, dont les parties pertinentes sont automatiquement mises en évidence. Le second (Draft Lease Report) contient les parties mises en évidence, organisées dans un tableau dans Word. Cela permet aux avocats de ne traiter que le seconddocument, ce qui accélère le processus. Et comme le produit final est résumé sous forme de tableau, il est également plus facile à consulter.

L’objectif ultime de la conception juridique est donc d’améliorer les pratiques juridiques et les processus utilisés pour rédiger les lois et les contrats. En outre, en tant que discipline centrée sur l’utilisateur, elle cherche à améliorer l’expérience de tous ceux qui entrent en contact avec des produits et des contenus juridiques. La conception juridique est importante car, si la méthode continue d’être adoptée de plus en plus largement, elle contribuera à améliorer la compréhension des droits et des responsabilités des personnes.

You may also like