Collaborer efficacement avec un graphiste pour d’excellents résultats

by

Choisir un graphiste

Il existe de nombreuses façons de choisir un graphiste, mais l’un des meilleurs moyens est de demander conseil à vos amis et collègues. Vous serez ainsi assuré de la fiabilité du graphiste. Toutefois, si vous prenez cette voie, mais que vous ne trouvez personne dont le travail vous plaise, n’hésitez pas à aller voir plus loin. Si le graphiste a un blog, c’est aussi un bon moyen d’avoir une idée de sa personnalité et de son travail.

Décidez si vous préférez travailler avec un graphiste local ou si vous êtes ouvert à une collaboration avec un partenaire à l’étranger. Les deux présentent des avantages et des inconvénients. Évidemment, avec un graphiste local, vous pouvez le rencontrer en personne, et il vous sera peut-être plus facile de discuter de votre projet de cette façon. Si vous choisissez de travailler avec quelqu’un à distance, cela peut s’avérer plus économique, mais il pourrait y avoir des difficultés liées au décalage horaire et à la langue/communication.

Obtenir un devis

Lorsque vous souhaitez obtenir le devis d’un graphiste, assurez-vous de lui présenter tous les aspects du projet. De même, vérifiez ce qui est inclus dans le devis, s’il comprend toutes les modifications ou, à défaut, quel tarif s’applique pour des travaux supplémentaires.

Briefer un graphiste

Une fois que vous avez choisi votre graphiste, avant d’aborder tous les détails avec lui, vous voudrez peut-être prendre un peu de temps pour déterminer exactement ce que vous voulez.

Avant le brief

Planifiez votre contenu

Imaginez par exemple que votre projet consiste en une brochure de 12 pages. Commencez par prévoir le contenu que vous souhaitez voir apparaître sur chacune des pages. Cela peut consister à simplement dessiner de petits rectangles représentant les pages, puis à annoter chacun des éléments : « photo du bureau » ou encore « texte pour la rubrique Qui sommes-nous ? ». Estimez la quantité de texte à mettre sur chaque page. Inutile de fournir à votre graphiste un document Word format A4 rempli de texte sur chaque page si vous souhaitez que votre brochure ait un aspect aéré et minimaliste. Si vous avez des doutes, vous pouvez en discuter avec votre graphiste et lui demander de vous donner un nombre de mots approximatif par page en fonction d’un concept visuel qu’il créera pour vous.

Regroupez les supports marketing existants

Si un projet graphique a déjà été réalisé pour votre entreprise, rassemblez tous les éléments correspondants pour les montrer à votre graphiste. Si vous travaillez avec un partenaire à distance, envoyez-lui quelques photos du projet. Cela peut vous permettre d’expliquer ce que vous aimez ou non dans ce qui a été fait.

Demandez à votre graphiste s’il dispose d’un questionnaire de brief créatif

Avant le brief, demandez à votre graphiste s’il dispose d’un questionnaire d’information. Selon le type de projet à réaliser, il peut avoir regroupé une série de questions habituelles. En ce qui me concerne, je dispose d’un ensemble de questions que j’utilise comme point de départ à la création d’un logo. Avoir une idée de ces questions à l’avance vous permettra de passer un peu de temps à y réfléchir et à rechercher des supports de référence pertinents.

Réfléchissez à l’aspect visuel souhaité

Avant de faire le point avec votre graphiste, passez un peu de temps à réfléchir au visuel recherché. Le meilleur moyen de s’y prendre est de rassembler des illustrations, telles que des images, des logos et des typographies qui vous semblent correspondre au rendu souhaité. Pensez aux marques de votre secteur, même celles qui se situent sur un autre créneau.

J’ai travaillé avec des clients qui ont parfaitement su me montrer ce qu’ils aimaient, et d’autres qui n’ont pas pris le temps de réfléchir à leur image de marque en m’expliquant que c’était mon travail, car après tout « c’est vous le graphiste ! ». Bien que ce soit effectivement le rôle du graphiste de créer un beau design, le client connaîtra lui-même généralement beaucoup mieux ses produits et sa marque. Plus vous pouvez montrer et indiquer à votre graphiste ce que vous recherchez, plus il sera à même de produire ce que vous souhaitez du premier coup. Imaginez un scénario totalement différent dans lequel vous demandez à quelqu’un de choisir une voiture pour vous. Tout ce que vous lui indiquez, c’est votre budget et le fait que vous aimez le bleu. En vous regardant, il essaierait d’imaginer le type d’éléments que vous apprécieriez. Il pourrait alors revenir avec un coupé sport turquoise. C’est à ce moment-là que vous vous rendez compte que vous auriez dû lui dire que vous avez 2 enfants, un gros chien, que vous n’aimez pas les couleurs vives et que vous pensiez plutôt à un bleu marine.

Assurez-vous que votre texte a été relu et approuvé

Si vous fournissez du texte à votre graphiste, assurez-vous qu’il a été relu et approuvé. Cela semble évident, mais ce n’est pas toujours le cas. Si d’importantes corrections typographiques doivent être effectuées par votre graphiste, la facture peut facilement enfler. Même si toutes les modifications sont incluses dans le devis, une chose est sûre : si le graphiste s’attend à une quantité importante de modifications, il n’hésitera pas à augmenter ses tarifs la prochaine fois.

Le brief

Tenue du brief: par téléphone, en personne, par Skype ou par e-mail?

Skype, ou un service similaire, est un excellent moyen pour briefer à distance votre graphiste, car vous avez la possibilité de lui montrer des choses ou de partager votre écran. L’échange d’e-mails peut aussi fonctionner, mais nécessitera peut-être un appel téléphonique ou deux afin de clarifier certains éléments. Cela implique également que vous soyez en mesure de fournir un brief complet par écrit. Pour plus de simplicité, votre graphiste peut aussi vous envoyer un questionnaire.

Demandez au graphiste ce que vous devez lui fournir

Intéressez-vous à ce dont votre graphiste a besoin pour la réalisation du projet. Fournissez-vous le texte et les images ou s’en charge-t-il lui-même ? Si vous avez besoin de photos, qui s’en occupera : vous ou le graphiste ? Si votre graphiste doit utiliser des photos issues d’une banque d’illustrations, le facturera-t-il en supplément, ou préférez-vous les lui fournir vous-même ?

Échéances

Établissez un calendrier avec votre graphiste pour déterminer à quel moment vous allez recevoir vos premiers visuels et à quel moment votre projet sera prêt et imprimé. N’oubliez pas que l’impression ou la commande de photographies nécessite un délai supplémentaire. Ainsi, si vous avez une échéance très précise à respecter, établissez votre planning en conséquence.

Qui est chargé de l’impression du projet ?

Qui s’occupera de l’impression ? Vous ou votre graphiste ? Si c’est vous, assurez-vous de fournir à votre graphiste tous les détails d’impression afin qu’il sache exactement comment configurer le projet.

Limitez le nombre de décisionnaires

Si vous êtes chargé de la réalisation de ce projet au nom d’une entreprise, assurez-vous que le nombre de décisionnaires se limite à une ou deux personnes. J’ai travaillé sur des projets qui ont pris un an à se concrétiser, non pas à cause du graphisme, mais parce que le contenu était constamment modifié par différentes personnes. Même si c’était un peu frustrant, chaque modification était facturée (comme convenu préalablement). Ainsi, un projet qui aurait dû être relativement simple a vu son coût considérablement augmenter. Vous n’arriverez jamais à faire valider un graphisme par plus de 2 ou 3 personnes. Le nombre d’intervenants doit donc être limité autant que possible.

J’espère que ces conseils contribueront au bon déroulement de votre prochain projet de graphisme.

You may also like