La vie illustrée d’Amy Winehouse

by

« Back to Black » est en tête de liste des 100 meilleurs albums du XXIe siècle, selon The Guardian. Le succès de ce disque, qui a remporté un Grammy en 2008 pour le meilleur album vocal pop, a lancé la carrière internationale d’Amy Winehouse et a changé sa vie pour toujours. Ce que beaucoup ne savent peut-être pas, c’est que l’artiste, née en 1983 dans une famille juive vivant dans la banlieue de Londres, a testé ses chansons dans le taxi de son père. Perfectionniste, elle était obsédée par la réaction des gens lorsqu’ils les écoutaient. Elle enregistrait donc ses chansons sur un CD et les jouait au fur et à mesure qu’il roulait.

Amy, une artiste cultivée et très curieuse

Ce n’est qu’une des anecdotes présentées dans  « Amy Winehouse. Stronger Than Her » , de Susana Monteagudo, journaliste musicale, et Pezones Revueltos, le pseudonyme de l’illustratrice María Bueno. Le livre est divisé en 17 chapitres qui retracent la vie de la chanteuse : de son enfance et de son adolescence à son déclin et à ses adieux, en passant par le fait qu’elle est devenue la voix moderne de l’âme. L’objectif des auteurs était de s’éloigner de l’image décharnée de la chanteuse demeurée dans l’imaginaire collectif pour se concentrer sur son côté artistique.

 » L’une des choses que j’ai découvertes à propos d’elle, c’est qu’elle était très cultivée et curieuse. Elle lisait beaucoup, suivait la mode (le monde de la coiffure, des chaussures…), elle allait aux marchés d’antiquités, regardait beaucoup de films… Cela a fait d’elle une artiste aux connaissances très étendues », explique María Bueno. En fait, à 12 ans, elle avait déjà lu  » The Catcher in the Rye  » de J.D. Salinger, et elle n’allait jamais nulle part sans un bon livre. Mais elle préférait dissimuler son intelligence derrière une fausse image de frivolité, c’est pourquoi elle gardait sa collection d’œuvres de Dostoïevski cachée dans un placard.

Amy Winehouse. Stronger Than Her’ , la première biographie illustrée de cette légende musicale, présente les dessins incontestables de María Bueno. L’artiste, née il y a 25 ans à Saragosse mais installée à Madrid, dessine depuis son plus jeune âge et se passionne pour la mode, l’illustration et le monde visuel en général. Les personnages figurant sur son Instagram,  Pezones Revueltos [« Mixed Nipples »], sont des femmes intelligentes, audacieuses, fortes et indépendantes qui enfreignent les règles, accompagnées de messages d’émancipation féminine.

L’idée de ce livre est venue des éditeurs Lunwerg, avec lesquels María Bueno avait déjà publié  « Paso de ser una princesa«  (Plus une princesse). « Quand voulez-vous que je signe ? dit-elle avec enthousiasme lorsqu’elle a reçu la proposition. Elle est une grande fan d’Amy – tant pour sa musique que pour son esthétique. Le processus de création, qui a duré environ sept mois, s’est déroulé à la perfection : « Susana m’envoyait le texte par e-mail le soir, je dessinais tard dans la nuit, et l’éditeur recevait les esquisses le matin. » La jeune illustratrice dit qu’on lui a laissé une totale liberté et que, alors qu’au départ elle ne voulait travailler qu’avec les couleurs « plus jazz » du noir, du blanc et du rouge, le livre a fini par devenir « un arc-en-ciel complet ».

Amy Winehouse. Stronger Than Her’, qui a également été publié en portugais, s’adresse aussi bien aux fans de la chanteuse qu’aux simples curieux, car c’est une façon complètement différente de comprendre sa musique, ses goûts et même sa façon d’être, à travers ses influences musicales et ses références culturelles. Tout au long des 17 chapitres, nous approfondissons des aspects tels que le sens de ses paroles, les particularités de sa voix, ses échecs amoureux, sa vie dans le quartier londonien de Camden, son harcèlement par la presse… jusqu’au moment fatidique où Amy a perdu la vie à l’âge de 27 ans, et la transcendance de sa musique et de sa personnalité.

You may also like