L’été et l’amour vus par de grands illustrateurs italiens

by

En relisant l’article consacré aux grands illustrateurs contemporains et en parcourant les réseaux sociaux et plusieurs articles et catalogues d’art, nous nous sommes retrouvés en compagnie d’autres grands illustrateurs à qui nous consacrons cet article.

Pour éviter de vous inonder d’images – nous en avons parcouru tellement ! – nous avons défini un thème. Ou disons plutôt trois : l’été, l’amour et les vacances. Plongez avec nous dans l’univers de ces illustrateurs !

Les couleurs de Lorenzo Mattotti

Nul besoin d’être un fin connaisseur du monde de l’art, de l’illustration ou des bandes dessinées pour connaître le travail de Lorenzo Mattotti. Il est l’un des plus grands illustrateurs italiens, l’un des premiers à avoir été reconnu et apprécié, même à l’étranger. Lorenzo Mattotti a fait ses débuts dans les années 70 en tant qu’auteur de bandes dessinées avant de fonder, dans les années 80, avec d’autres illustrateurs, le groupe Valvoline. Son style est immédiatement reconnaissable, notamment grâce à ses chers pastels à l’huile qu’il utilise sur du papier granuleux. Le pastel à l’huile offre des nuances vives, tandis que le papier granuleux exalte la qualité des couleurs. Ces deux caractéristiques garantissent un incroyable rendu chromatique des images, même sur des revues.

Voici une illustration apparue en couverture du New Yorker en 2006. Cette image témoigne des voyages de l’artiste en Argentine. On peut y voir un homme et une femme dans un parc, entourés de plantes aux formes et aux couleurs exotiques, comme on peut les trouver dans les Jardins de Buenos Aires.

IMAGE MATTOTTI Crédits : https://www.pinterest.it/pin/569846159082320236/

Sur l’illustration suivante, on peut voir un sujet maintes fois dessiné par Mattotti : des corps nus immergés dans l’eau. Les formes sont douces et sinueuses, les couleurs vives et franches.

View this post on Instagram

Nell'acqua.Acrilico su tela

A post shared by Lorenzo Mattotti (@lorenzomattotti) on

View this post on Instagram

#lorenzomattotti #insomnie_éternelle

A post shared by HAPPY HEE | HeeJeong Choi (@_happy_hee_) on

À l’été 2010, The New Yorker lui a commandé une couverture sur la Toscane. Il a donc réalisé l’illustration suivante représentant un chemin arboré typique de la région, bordé de pins maritimes. Sur la route, un couple voyage à bord d’une voiture décapotable rouge, probablement des touristes qui profitent de leurs vacances en Italie.

IMAGE MATTOTTI Crédits : https://www.pinterest.it/pin/558727897491115191/

Beppe Giacobbe et l’illustration conceptuelle

Beppe Giacobbe est un maître maintes fois primé, l’un des pères fondateurs de l’illustration conceptuelle. Ses œuvres ont fait le tour du monde. En Italie, elles ont été publiées par de grands noms de l’édition, comme RCS, Corriere della Sera, Einaudi, Mondadori, Orecchio Acerbo, Lazy Dog Press, Chiarelettere et Laterza ; en France, par Nathan, Édition du Rouergue, Bayard Éditions, Courrier International et Éditions du Seuil ; aux États-Unis, par Simon & Schuster, HarperCollins, Los Angeles Review of Books, Washington Post et Wall Street Journal ; en Grande-Bretagne, par Phaidon et CNN. Et nous ne les avons même pas tous cités !

Nous vous invitons à découvrir ses illustrations, que vous trouverez sur son site Internet ou sur son profil Instagram. Nous avons particulièrement aimé l’image réalisée en 2016 pour CNN à l’occasion d’un numéro spécial l’histoire du « made in Italy ». On peut y voir une Vespa rouge traversant une grande plage en solitaire. Ce scooter transporte un couple. La femme est assise sur le deux-roues à la mode des années 50, cheveux au vent, face au soleil. Une scène typiquement italienne qui nous ramène dans le passé.

View this post on Instagram

Made in Italy

A post shared by Beppe Giacobbe (@beppegiacobbe) on

Emiliano Ponzi, l’amour à distance

Nous avons déjà eu l’occasion de vous parler d’Emiliano Ponzi. Malgré son jeune âge, il a déjà fait voyager ses illustrations dans le monde entier. Son CV compte des collaborations avec de grandes marques (comme Armani, TIM, Cartier ou encore Ferrari), de célèbres journaux italiens (tels que La Repubblica et Il Sole 24Ore) et des magazines et maisons d’édition (il a illustré les œuvres de Saramago et de Bukowski). Que dire de son style ? Emiliano Ponzi, tout comme Shout et d’autres illustrateurs italiens, est l’un des plus talentueux représentants du style italien, minimaliste et conceptuel, ayant conquis les États-Unis.

Observons ses images ayant pour thème l’amour. Un amour toujours distant – parfois infranchissable – entre les deux amants. Voici l’illustration qui a accompagné le roman Dire son nom de Francisco Goldman, d’abord paru dans le New York Times.

IMAGE PONZI Crédits : https://www.ilpost.it/2011/11/18/emiliano-ponzi/say-her-name-the-new-york-times/

Sans oublier la magnifique couverture du livre intitulé L’amore in nero de Lucilla Noviello, aux éditions Zines.

IMAGE PONZI Crédits : https://www.ilpost.it/2011/11/18/emiliano-ponzi/zines-noviello/

Dans The perception/misperception of words, une illustration réalisée pour Robinson, le supplément culturel de La Repubblica, l’amour est un tableau à contempler.

Alessandro Gottardo, alias Shout

Si vous aimez le travail d’Emiliano Ponzi, alors vous apprécierez certainement l’esthétique d’Alessandro Gottardo, plus connu sous le pseudonyme Shout. Son style semblera probablement familier aux lecteurs de la presse italienne, car Shout collabore régulièrement avec plusieurs magazines et suppléments, comme Internazionale et Il Venerdì de La Repubblica. Tout comme Ponzi, Shout pratique la soustraction. Ses images sont minimalistes et génèrent un sentiment de sérénité, de calme et de silence. Le calme et le silence d’un après-midi passé en amoureux près d’une piscine isolée.

SHOUT Crédits : http://www.alessandrogottardo.com/Pages/Works.aspx

Ou sur la plage, dans l’effusion des vagues.

SHOUT Crédits : https://279editions.com/products/shout-alessandro-gottardo-love-together
SHOUT Crédits : http://www.alessandrogottardo.com/Pages/Works.aspx

Ou encore les chefs-d’œuvre cinématographiques qui nous rendent tous un peu nostalgiques, comme ceux évoqués par Fellini dans La dolce vita.

SHOUT Crédits : http://www.alessandrogottardo.com/Pages/Works.aspx?type=-1&subject=5&color=-1&client=-1

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bel été !

You may also like