Types de masques de protection

Types de masques de protection : chirurgicaux, FFP1, FFP2, FFP3 – Les différences

by

Types de masques de protection : chirurgicaux, FFP1, FFP2, FFP3 – Les différences

Nous l’avons désormais compris, nous devrons très prochainement nous habituer au port du masque de protection. Pour cette raison, il est bon de commencer à connaître les différents types de masques disponibles sur le marché pour nous orienter correctement dans l’achat.

Sur le thème des “masques” et leur utilité, un débat animé est en cours. L’ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control) arécemment publié une étude sur l’efficacité de l’utilisation collective des masques pour limiter la propagation du Covid-19. Leur utilisation est de plus en plus encouragée (ou imposée) par de nombreux pays dans le monde et, pour cette raison, il est préférable de connaître les différents masques commercialisés et les caractéristiques qui les différencient les uns des autres.

Par ailleurs, il faut prendre en compte que tous les types de masques, dans le contexte actuel, sont difficilement trouvables, et pas uniquement les FFP2 ou FFP3. Il est donc préférable de savoir ce que nous achetons et de quelle façon le masque peut nous aider à nous protéger et à protéger les autres personnes.

Masques FFP3 mais pas seulement : caractéristiques des différents types de masques disponibles sur le marché

Vous trouverez ici un bref aperçu des masques commercialisés : nous parlerons du masque FFP3 et du masque le plus courant le FFP2, mais aussi du marque chirurgical et des masques en tissu grand public.

On trouve actuellement sur le marché plusieurs types de masques :

  1. Masques hygiéniques en tissu grand publicMasques chirurgicaux
  2. Masques EPI (masques FFP1, FFP2, FFP3)
  3. Masques N95 et KN95 (similaires aux FFP2)
  4. Masques filtrants

Découvrons ensemble leurs principales caractéristiques.

1.Masques hygiéniques en tissu grand public : lavables et réutilisables, contre le gaspillage

Ce sont de simples masques, non certifiés, produits pour usage hygiénique non sanitaire. En cette période degrande demande et de faible disponibilité des masques, de nombreuses entreprises ont reconverti leurs lignes de production pour commercialiser des masques grand public. En effet, il est important de se protéger et de toujours porter une barrière en tissu permettant de respirer facilement et de limiter la propagation des gouttelettes de salive potentiellement contagieuses. Ces masques doivent complètement couvrir le nez et la bouche, et doivent être utilisés, comme pour tous les autres masques sauf les EPI, tout en respectant les distances de sécurité d’au moins un mètre des autres personnes. Lavables et réutilisables, ces masques conviennent pour les sorties à condition de respecter tous les gestes barrière préconisés par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Masques hygiéniques en tissu
Masques hygiéniques en tissu

Ce ne sont pas des dispositifs médicaux mais ils aident néanmoins à lutter contre la propagation du virus en filtrant la majeure partie des gouttelettes expulsées par la bouche et le nez. De plus en plus de pays (dont les États-Unis et le Royaume-Uni) invitent désormais la population à porter un masque, quel qu’il soit, même fait maison, pour tenter de limiter la propagation du virus. Pour la progressive réouverture des activités commerciales (la fameuse phase 2), l’Italie aussi prévoit l’utilisation de masques “en tissu”. Les masques en tissu grand public représentent donc une forme de protection collective, compatibles avec leur bas coût et avec leur fonction de barrièremécanique par rapport à la propagation du virus. Par ailleurs, ils aident à réduire l’immense production de déchets liés à l’utilisation massive de masques et gants à usage unique.

2.Masques chirurgicaux : conviennent pour protéger les personnes à proximité d’une potentielle contamination

Les masques chirurgicaux sont parmi les plus répandus et portés lors de l’épidémie de Covid-19. Ce sont les masques bleus ou verts habituellement portés par les médecins et dentistes. Le but du masque chirurgical est de protéger le patient opéré de possibles contacts avec les bactéries et virus exhalés par le porteur. Leur atout réside dans la capacité de très bien filtrer l’air qui sort du nez et de la bouche. Ils ont une excellente capacité de filtration vers l’extérieur s’élevant à 95 %. Pour cette raison, ils représentent un bon moyen de limiter considérablement la propagation des gouttelettes de salive (en anglais “droplets”) qui se répandent en parlant, en toussant ou en éternuant.

Masques chirurgicaux
Masques chirurgicaux

Ils sont également appelés “masques altruistes” : en effet, si d’un côté, ils filtrent efficacement le flux d’air en sortie du porteur, l’air inspiré n’est pas autant efficacement filtré. Ils sont donc considérés comme un excellent moyen pour freiner la propagation du virus dans l’air, mais ils ne représentent pas un moyen de protection efficace contre le virus. Ceux qui les portent en public doivent par conséquent toujours respecter la distance de sécurité d’au moins un mètre des autres personnes. Les masques chirurgicaux, pour être efficaces, doivent parfaitement et continuellement couvrir le nez et la bouche. Ce sont des masques à usage unique, et une fois devenus humides, après environ 4 heures d’utilisation, ils doivent être jetés.

3.Masques FFP3 et FFP2 : équipements de protection individuelle filtrants contre le Covid-19

Ils sont portés par le personnel médical dans les hôpitaux. Il s’agit de masques considérés par la loi comme EPI (équipements de protection individuelle), et pour cette raison, ils garantissent une capacité de filtration de l’air inspiré et expiré largement supérieure. Le sigle FFP signifie pièce faciale filtrante pour la protection individuelle et indique que le masque a été produit dans le respect de la norme EN 149-2001 fixant les normes d’efficacité, de respirabilité et de stabilité de la structure, mais aussi les tests techniques de biocompatibilité et les performances des masques. La numération progressive (FFP1, FPP2, FFP3) indique la progressive capacité de filtration de l’air des différents types de dispositifs. Les masques FFP1 ont une capacité filtrante limitée, étant donné qu’ils bloquent uniquement les plus grosses particules dans l’air respiré et ne sont pas les plus adaptés pour protéger le porteur des microparticules nocives comme celles qui contiennent le virus.

Masques EPI (masques FFP1, FFP2, FFP3)
Masques EPI (masques FFP1, FFP2, FFP3)

Les masques FFP2 et FPP3 en revanche, ont une capacité de filtration des particules minuscules (y compris celles contenant le virus) de 92 % pour les FPP2 et de 98 % pour les FFP3. Les masques les plus efficaces pour la protection de soi et des autres sont les masques FFP2 et les masques FFP3 sans valve, dans la mesure où ils garantissent une protection maximale tant pour le porteur que pour son entourage. Les valves, en effet, expulsent l’air expiré du porteur, mais sans le filtrer. Leur utilisation est donc déconseillée, surtout si le porteur présente des symptômes ou s’il pense être contaminé. L’une des caractéristiques des masques FFP3 est, compte tenu du haut niveau de filtration et de la stratification des matériaux utilisés pour les réaliser, qu’ils peuvent être inconfortables pour respirer pendant des périodes prolongées. Ces masques aussi ont un cycle d’utilisation limité. Ils sont fabriqués pour garantir une protection pendant environ 6 heures, après quoi l’efficacité filtrante n’est plus garantie, les masques doivent donc être jetés.

4.Masques N95 et KN95 : similaires aux masques FFP2, haute protection contre le virus pour le personnel médical

Les sigles N95 et KN95 accompagnent les masques qui ont été produits et certifiés en Chine (KN95) et aux États-Unis (N95) selon des normes de qualité similaires à celles qui certifient les masques FFP2 européens, mais pas identiques. À cet égard, il faut apporter une clarification : pour que l’efficacité des masques avec ces sigles soit officiellement assimilée aux masques FFP2, le marquage CE doit y avoir été apposé. Cela signifie que l’efficacité du masque a été testée et a été jugée conforme aux normes adoptées par l’Union Européenne. Si les masques N95 et KN95 portent le marquage CE, l’efficacité de ces masques quant à la filtration des microparticules et aux virus est assimilable à celle des masques FFP2.

Masques N95 et KN95 (similaires aux FFP2)
Masques N95 et KN95 (similaires aux FFP2)

En l’absence du marquage CE, assurez-vous tout de même de trouver la référence à d’autres normes qui en certifient les caractéristiques conformément à la loi.

5.Masques Filtrants : haute protection, réutilisation et respect de l’environnement

En plus des types classiques de masques que nous venons de décrire, il existe un nouveau type de masques commercialisé depuis peu : le masque filtrant. Il s’agit d’un masque en tissu spécialement conçu pour allier confort et capacité de filtration élevée. Le masque filtrant utilise une technologie avancée : possède un filtre en nanofibres qui garantit une capacité de filtration des bactéries et des particules fines nocives s’élevant à 90 %. Le filtre en nanofibres constitue une barrière  barrière mécanique avancée contre les microparticules, pour protéger le porteur et son entourage. 

Masques filtrants
Masques filtrants

Le masque filtrant est facilement lavable en machine à une température de 60 degrés et est esthétiquement agréable à l’œil, car l’extérieur est décoré de diverses images et modèles. Il s’agit d’un dispositif offrant protection et respect de l’environnement sans pour autant négliger le design. Un produit pouvant être réutilisé encore et encore et qui permet au porteur de se concentrer sur ses activités en toute sécurité et de limiter la production constante de déchets due à l’utilisation massive de masques et gants à usage unique.

Vous pourrez trouver le dernier modèle de masque filtrant trumask® pro dans notre boutique à cette page.

6. les masques d’été : tissu léger et filtrant à triple couche

Avec l’arrivée de la chaleur, vous pouvez également trouver sur le marché des masques filtrants plus légers, en tissu multicouche, pour vous protéger efficacement, vous et votre entourage, contre les infections. Avec l’arrivée de l’été, Pixartprinting a lancé les Masques Pro Triple Couche. Ces masques sont plus légers, ont des élastiques réglables pour un ajustement et un confort supérieurs et ont une capacité de filtrage des microparticules certifiée de plus de 90%. Ces masques tirent parti de la capacité des nanofibres contenues dans l’une des trois couches de tissu qui bloquent les microparticules nocives.

Masques filtrants d'été
Masques filtrants d’été

Les masques sont lavables en machine à une température de 60 degrés Celsius et facilement réutilisable. De plus, comme les masques anti-virus sont devenus un outil essentiel, ils prennent également soin de l’esthétique. Il existe plus de 150 motifs et décorations que vous pouvez choisir d’appliquer sur votre masque Pro triple couche. En outre, vous pouvez également le personnaliser avec votre logo ou un dessin de votre choix à partir d’un seul exemplaire. La solution colorée, réutilisable et hautement filtrante pour se protéger confortablement même en été. Vous pouvez les trouver ici.

You may also like