Illustrer l’histoire d’une bière

by

Alors qu’une multitude de microbrasseries s’installe sur le marché et envahit les étalages, il est plus que jamais essentiel d’utiliser des emballages uniques sortant du lot. Ainsi, quand Ommegang Brewery, une brasserie basée à Cooperstown, dans l’État de New York, a décidé de rénover sa marque, elle a fait appel à l’illustrateur français Yann Legendre pour donner vie à ses nouveaux packagings.

Chaque bière ayant une histoire originale et décalée, les créations devaient refléter ces qualités et leur donner vie. « Ils étaient à la recherche d’un artiste capable d’apporter un sentiment de mouvement, d’ouverture, de tradition et d’humour à la création afin d’honorer leur histoire et de refléter une approche à la fois élégante, dynamique et moderne », explique Yann Legendre.

L’artiste attribue tout le mérite de l’invention d’histoires brillantes au directeur artistique d’Ommegang, Larry Bennett. « En général, on cherche une histoire pour trouver l’idée d’une nouvelle bière qui, à son tour, créera une histoire encore meilleure », ajoute Larry Bennett. « Nous avons une longue tradition de brassage avec la Belgique et les États-Unis. Inutile, donc, d’inventer des choses de toutes pièces, à moins que l’histoire doive être empreinte de magie. »

Yann Legendre a créé des personnages fascinants qui donnent corps à l’histoire. Par exemple, pour la bière nommée « The Three Philosophers » (les trois philosophes), il a dessiné un homme sans tête jonglant avec trois têtes. « L’histoire tournait autour de Une île de la lune, la pièce de William Blake, dans laquelle trois philosophes évoquent la réalisation d’un accomplissement remarquable : pourquoi une telle réalisation, comment y parvenir et doit-on réellement s’y intéresser », explique l’artiste. Chaque tête représente donc l’une de ces trois questions.

« Pour chaque projet, Larry m’a donné une histoire et une série de références visuelles ou d’idées », précise Yann Legendre. « Il ne m’a jamais demandé de dessiner quelque chose en particulier. Ce qui l’intéressait, c’était la manière dont j’interprétais l’histoire et lui apportais une nouvelle perspective. Ces histoires sont comme des contes de fées, avec plusieurs personnages et différents décors. C’était donc très amusant de travailler sur ces projets. » 

Yann Legendre a tout dessiné en noir et blanc, puis l’équipe de Larry Bennett a inversé les couleurs et souvent disposé les illustrations sur un fond coloré à motifs Argyle. « Nous avons développé une palette de couleurs qui fonctionne avec toutes les bières et les différentes saisons. Par exemple, les bières de froment ont une couleur chaude et estivale, tandis que les bières d’hiver ont des tons plus froids », déclare Larry Bennett. Il était essentiel d’être très précis avant de lancer la production, surtout en travaillant avec plusieurs imprimeurs, comme cela a été le cas ici. « Les étiquettes sont imprimées dans un endroit, les packs de quatre et de six bouteilles dans un autre, et les emballages encore ailleurs. Chaque imprimeur est spécialisé dans son domaine, mais ils communiquent entre eux et avec moi pour définir l’assortiment des couleurs. Nous avons échangé des nuanciers et des échantillons de couleurs pour être sûrs de tout bien coordonner. » 

Et heureusement, ce système a fonctionné. Les créations de l’artiste ressortent sur le packaging, donnant vie aux personnages, comme il l’imaginait. Yann Legendre est connu pour ses affiches grand format ornant les vitrines des boutiques parisiennes. Pour ce projet, il a considéré les étiquettes comme des mini-affiches en accordant une attention particulière à leur production et à leur présentation. « J’ai passé beaucoup de temps à m’assurer que chaque illustration était parfaitement adaptée à une technique d’impression donnée, que ce soit la sérigraphie, l’estampage ou l’offset. »

En réalité, tout le processus de production le passionne. « Pour moi, imprimer, c’est donner vie aux créations. J’ai une relation profonde avec cet art. Mon grand-père était relieur, j’ai donc navigué dans cet univers dès le plus jeune âge. La qualité du papier, l’odeur de l’encre, du cuir, de la colle, etc. Tout cela est ancré en moi et influence ma manière de travailler. »

Toutes ces considérations ont souri à la brasserie qui a enregistré une hausse des ventes depuis la sortie des nouveaux emballages réalisés par Yann Legendre. « J’admire le travail de Yann depuis des années. Il était donc mon premier choix pour ce projet. Ses illustrations ont un cadre conceptuel solide et reflètent parfaitement nos idées », conclut Larry Bennett. 

You may also like