LA SÉRIGRAPHIE FAITE MAISON

by

La sérigraphie est une technique d’impression célèbre utilisant du tissu comme matrice afin de transférer de l’encre sur une grande variété de supports en papier, bois, textile, verre et bien plus encore.

Utilisée depuis la nuit des temps en Extrême-Orient pour décorer des étoffes, cette technique est devenue extrêmement populaire dans le monde de l’art dans les années 60. Andy Warhol a notamment contribué de manière significative à sa popularité. En effet, bon nombre de ses œuvres ont été réalisées à l’aide de cette technique, qui lui permettait d’imprimer un grand nombre d’exemplaires du même sujet tout en obtenant à chaque fois une impression unique selon la pression exercée et les encres employées.

La diffusion de la sérigraphie dans les milieux « underground » et dans différentes sous-cultures pour la création de posters et de couvertures de livres est due à un autre facteur important : la facilité avec laquelle on peut fabriquer un laboratoire de sérigraphie rudimentaire à l’aide de simples matériaux.

Contrairement à d’autres techniques d’impression, comme la lithographie, la xylographie et la gravure, qui nécessitent des installations plus complexes et des matériaux plus coûteux à utiliser avec précaution, on peut très bien se fabriquer chez soi un petit laboratoire de sérigraphie à peu de frais et sans compétences particulières.

En ce qui concerne l’environnement de travail, il faut une table suffisamment grande pour pouvoir y positionner l’écran, une pièce qui, le moment venu, pourra servir de chambre noire (en empêchant la lumière de rentrer), et une bassine permettant de laver l’écran. Si la sérigraphie peut être réalisée de façon plus ou moins élaborée, les outils absolument indispensables sont les suivants :

  • un écran, ou un cadre en bois ou en aluminium sur lequel est tendue une toile en polyester
  • une raclette, un outil avec un manche en métal ou en bois et une « lame » en caoutchouc pour l’impression
  • une racle d’enduction permettant de répartir l’émulsion
  • une émulsion photosensible
  • un solvant pour émulsion photosensible
  • de l’encre; les couleurs acryliques classiques sont également adaptées à la sérigraphie
  • un retardateur pour encre; un liquide à mélanger aux couleurs afin de retarder leur séchage et adapté à l’utilisation sur l’écran
  • une lampe d’insolation de sérigraphie ou un simple spot
  • des éponges
  • du ruban adhésif

Certains outils peuvent sembler étranges aux imprimeurs en herbe, mais de plus amples explications sont fournies dans les paragraphes suivants.

1.Préparation de l’émulsion sur l’écran

  • Le premier passage consiste à verser une grande quantité d’émulsion dans la racle d’induction de manière à la remplir à la moitié de sa capacité (après utilisation, l’émulsion restante pourra être reversée dans son flacon).
  • Posez l’écran à la verticale contre un mur et, tout en le tenant fermement, approchez la racle d’induction de la toile à environ 2 cm du bord du cadre.
  • Inclinez la racle sans que l’émulsion ne touche l’écran, puis répartissez le liquide sur toute la surface de la toile en déplaçant la racle vers le haut. Répétez l’opération sur l’autre face de l’écran.
  • Reposez la toile pour la faire sécher en positionnant la face extérieure vers le bas dans une pièce sans lumière ni source de chaleur directe. Selon les conditions, l’écran devrait sécher en une à quatre heures.

2. Préparation de l’insolation

  • L’écran peut être insolé en positionnant simplement des formes taillées dans du carton opaque entre la lampe d’insolation et ce dernier. Toutefois, si l’on souhaite imprimer un dessin plus complexe, on préconisera l’utilisation d’acétate ou de feuilles transparentes sur lesquelles imprimer le graphisme en noir à l’aide d’une imprimante laser. Ce qui apparaît sur l’écran correspond aux zones à travers lesquelles la lumière ne passe pas au moment de l’insolation, c’est pourquoi le graphisme doit être d’un noir intense.
  • Dans un environnement privé de lumière, positionnez l’écran partie à graver tournée vers le haut au-dessus d’un morceau de papier ou de toile noire, et placez la lampe à environ 30 cm. L’idéal est d’utiliser une lampe UV pour sérigraphie, mais vous pouvez aussi vous servir d’un spot halogène 500 watts fixé sur un support. Dans ce cas, n’oubliez pas de retirer le verre de protection avant l’exposition.
  • Placez l’acétate sur l’écran de manière à ce que la partie imprimée et la toile entrent en contact (donc dans le sens opposé à celui de la lecture). Pour un résultat encore plus précis et détaillé, vous pouvez également poser une plaque de verre sur l’écran.

 3. Insolation de l’écran

Allumez la lampe et exposez l’écran. La durée d’insolation varie en fonction de la puissance de la lumière et d’autres facteurs. Si vous utilisez une lampe spécifique, lisez les instructions pour davantage de précisions. Avec un spot, vous devrez faire quelques tentatives. Par exemple, en utilisant une lampe halogène de 500 watts et en plaçant un écran format A3 à 30 cm de la lampe, 3 à 4 minutes d’exposition seront nécessaires pour un résultat optimal.

4. Retrait des parties insolées de l’écran

  • Après l’insolation, plongez l’écran dans une bassine et faites-le tremper des deux côtés. Au bout d’une minute, lavez les deux faces avec un jet puissant d’eau tiède jusqu’à ce que le dessin apparaisse. Utilisez une éponge pour ôter l’excès d’émulsion au dos de l’écran.
  • Rincez et laissez sécher l’écran face extérieure vers le haut, loin de toute source de chaleur.

5. Masquage de l’écran

Une fois séché, masquez l’écran à l’aide de ruban adhésif sur la face intérieure (où sera versée l’encre) de façon à recouvrir la partie de la toile privée d’émulsion correspondant au bord du cadre.

6. Préparation de la couleur

Mélangez 40 % d’encre acrylique à base d’eau et 60 % de diluant (veillez à utiliser un diluant adapté au support à imprimer).

7. Impression

  • Lorsque tout est prêt, insérez sous l’écran le support à imprimer.
  • Versez la couleur préalablement préparée sur le bord de l’écran et répartissez-la sur toute la surface à l’aide d’une raclette, tout en maintenant l’écran surélevé.
  • Abaissez l’écran et passez la raclette de haut en bas pour transférer le dessin sur le support.

8. Nettoyage de l’écran

  • Une fois que vous avez réalisé toutes vos impressions, retirez soigneusement l’excès d’encre de l’écran et de la racle, et versez-le dans un récipient refermable pour une prochaine utilisation. Vous pouvez utiliser un vaporisateur pour faciliter l’opération.
  • Retirez le ruban adhésif et plongez l’écran dans la bassine. Faites-le tremper, puis appliquez le dégraveur. Au bout d’une minute, rincez à nouveau l’écran sous un jet d’eau froide et brossez-le doucement pour retirer l’émulsion restante.

La sérigraphie est un procédé de longue haleine, comportant de nombreuses possibilités d’erreurs et des maniements nécessitant plusieurs tentatives pour obtenir le résultat désiré. Elle n’en est pas moins une technique captivante et très satisfaisante, donnant des résultats impossibles à reproduire avec d’autres procédés. L’expérimentation avec les matériaux (presque toutes les surfaces sont imprimables en sérigraphie) et les couleurs fait de la sérigraphie une technique d’impression tout à fait unique.

You may also like