5 revues en papier fantastiques

by

Malgré l’évolution du numérique, les magazines imprimés font de la résistance. L’histoire est la même que dans le secteur de la musique où le vinyle regagne du terrain grâce aux nombreux amateurs qui préfèrent une expérience plus profonde (en termes de sons) et plus « lente », riche en émotions et en sensations que le numérique n’arrive pas encore à procurer.

C’est la même chose dans le monde des magazines : alors que les ventes de grands tirages diminuent (mais pas les lecteurs) au profit de leur version numérique, de nombreux magazines spécialisés, pour ne pas dire de niche, résistent, voire augmentent leurs ventes, devenant souvent des exemples en matière de production et de promotion.

Parmi ces magazines, on compte certains des plus diffusés et d’autres plus spécialisés, ou presque auto-produits, à la distribution mondiale (même en quelques milliers d’exemplaires).

On dit que le numérique ne satisfait pour l’instant que deux sens, la vue et l’ouïe (lorsque les contenus sont enrichis de vidéo ou de musique), mais il ne peut pas concurrencer les magazines imprimés en matière d’odorat et de toucher. Le goût ne fait pas partie des sens stimulés, à moins de vouloir manger du papier…

De ce fait, les éditeurs et les graphistes ont cherché à améliorer les magazines pour les rendre plus attrayants en stimulant d’autres sens que la vue par l’utilisation de techniques d’impression innovantes, de reliefs et de vernis, ainsi qu’en rendant les pages et les couvertures plus tactiles.

La liste que nous proposons est certes réduite et prend également en compte quelques revues qui ne sont plus publiées ou qui ont changé au cours du temps, mais l’idée est de pouvoir les trouver en kiosque, dans des brocantes ou chez un vieil oncle, et de les regarder, les examiner, les étudier, et pourquoi pas concevoir notre propre revue, même auto-produite.

On aura toujours besoin d’objets à feuilleter, à toucher, à sentir, et nous avons tous des goûts et des points de vue différents.

Heureusement que les magazines sont là !

La reliure

On note tout d’abord que les magazines importants qui veulent se différencier de la masse sont reliés et non agrafés. Ils ressemblent à des livres, n’ont pas un aspect jetable et comportent souvent des inscriptions sur la tranche, si bien qu’au lieu d’être rangés sur des porte-revues, ils ornent parfaitement les étagères de bibliothèques.

DOMUS

C’est une évidence, je vous l’accorde, mais cette revue fondée par Gio Ponti en 1928 continue d’être une référence, non seulement en architecture et en conception industrielle, mais aussi dans l’univers éditorial des revues au sens large.

Du haut de ses 90 ans, cette revue aux plus de 1 000 numéros est vendue dans le monde entier et n’a jamais perdu en qualité graphique et d’impression, collaborant au fil des années avec des graphistes et des illustrateurs de renom (une série de couvertures-portraits a par exemple été réalisée en 2010 par Lorenzo Mattotti).

Crédits : https://www.domusweb.it https://lorenzomattotti.blogspot.it/p/illustrations.html

 

WIRED

En Italie, elle a connu des périodes d’exaltation et d’autres moments plus difficiles, mais elle reste l’une des revues de référence pour qui souhaite découvrir de nouvelles techniques d’impression, des peintures floutées et hautes en couleur, des reliefs et bien d’autres effets.

Axée sur l’innovation et la technologie, cette revue s’affirme avec force, dans son graphisme comme dans son impression, ouvrant la voie, surtout dans sa version internationale, à des méthodes ayant fait école aussi bien en matière de mise en page que d’utilisation intensive, et souvent extraordinaire, d’infographies.

Crédits : https://mag.wired.it/

IL – Intelligence & Lifestyle

Le quotidien économique italien « Il Sole 24 Ore » a pris un pari risqué mais gagnant en proposant son quotidien masculin à la vente pendant un mois entier en kiosque au prix de 50 centimes, indépendamment du quotidien (comme le faisait un autre journal italien avec « Il Venerdì di Repubblica »).

Durant ses premières années, ce magazine adopte le graphisme élégant mais quelque peu austère du journal « Il Sole », inspiré de l’époque victorienne et des vieux quotidiens, mais avec l’arrivée de Francesco Franchi à la direction artistique, « Intelligence & Lifestyle » devient la revue italienne la plus primée au monde en cumulant les récompenses pour son contenu et son design, faisant alors du directeur artistique une star mondiale du graphisme.

Son grand format, sa plastification et sa reliure confèrent toute son importance à la revue, tandis que la direction artistique de Francesco Franchi la transforme en un laboratoire d’expérimentation efficace et innovant en matière de conception éditoriale.

L’infographie trouve ici une raison d’être particulière, car tout peut être décrit à travers la visualisation des données, même la littérature.

Cela vaut la peine de jeter un œil aux anciens numéros, dans la salle d’attente de votre dentiste, par exemple, et d’en étudier attentivement la mise en page, l’utilisation des couleurs (peu nombreuses et toujours sur cette trame de fond rappelant le vieux papier de qualité), les typographies, l’équilibre des doubles pages et la manière dont les illustrations dialoguent avec les encarts et les colonnes.

Une véritable leçon de graphisme.

Crédits : https://www.francescofranchi.com/projects/editorial

NOVUM

Une autre revue historique créée en Allemagne en 1924 en pleine période Bauhaus et qui se porte encore à merveille aujourd’hui. Traitant de conception graphique à travers des numéros monographiques, cette revue se distingue des autres publications du secteur (telles que « Graphic », « Progettoi Grafico » ou « Eye ») en s’intéressant aux dernières tendances du design visuel, la rendant agréable à lire et attrayante, même lorsqu’elle entre en détail dans certains sujets.

Un peu difficile à trouver en kiosque, peut-être plus facilement trouvable en bibliothèque ou dans les grandes villes, elle peut être achetée en ligne.

https://novum.graphics

NAUTILUS

Ce dernier exemple est l’une des plus belles revues sorties ces dernières années, aussi bien de par son contenu que par ses choix graphiques. Nautilus est une revue de vulgarisation scientifique extrêmement bien conçue et utilisant l’image de manière spectaculaire.

Ce magazine n’est vendu qu’aux États-Unis, mais en découvrant ses numéros sur Internet, on comprend comment une aussi belle revue au contenu de qualité et au graphisme soigné peut encore être vendue en de nombreux exemplaires et créer une communauté de passionnés.

Crédits : https://magpile.com/nautilus/ https://glandien.de/nautilus/

 

Pour découvrir les plus beaux magazines au monde, n’hésitez pas à suivre la Society of Publication Designers, l’association américaine la plus importante du secteur, qui récompense chaque année les plus belles revues. https://www.spd.org
Allez également faire un tour sur le site de MagPile https://magpile.com/ qui rassemble une communauté de passionnés de magazines et où découvrir, acheter et lire toutes sortes de revues du monde entier !

You may also like