#PrintStories – Michela, la librairie jeunesse et les cartes cadeaux créatives

by

Offrir et recevoir un cadeau est toujours un grand moment.

Surtout si le cadeau est destiné aux plus petits, davantage ancrés dans l’univers fantastique, qui l’apprécient immédiatement.

« Pourquoi ne pas rendre ce moment encore plus spécial ? », a dû penser Michela, la propriétaire d’une librairie jeunesse indépendante. Voilà comment née l’idée de concevoir de splendides cartes illustrées, d’abord réalisées avec des dessins à la main, puis numérisées et imprimées grâce à Pixartprinting.

Son idée promet de nombreux sourires et de petites joies, et qui de mieux que Michela pour nous en parler ? Découvrez son interview aussi « spéciale » que spontanée.

Bonne lecture !

Michela, parlez-nous un peu de vous : qui êtes-vous et que faites-vous dans la vie ? Quels sont vos rêves, vos sources d’inspiration, vos talents ? Faites-nous un portrait à la fois fidèle et concis !

Je m’appelle Michela, j’ai 28 ans et j’habite à Faenza (Italie). Depuis quelques mois, je suis propriétaire de la librairie jeunesse indépendante « Il Mosaico » située à Imola. J’en rêvais depuis des années. Pouvoir être au plus près des livres, des images et des jeunes clients qui deviendront, espérons-le, les grands lecteurs de demain. J’ai étudié l’Illustration pendant cinq ans aux Beaux-Arts de Bologne, et cet environnement de travail est idéal pour suivre les tendances du secteur et y trouver l’inspiration. Je rêve de pouvoir, un jour ou l’autre, publier l’un de mes projets à 360°, un album illustré.

Avant de nous raconter comment est née votre idée créative, pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce que vous avez réussi à créer grâce à nos impressions ?

Grâce à Pixartprinting, j’ai réalisé des cartes illustrées qui sont devenues les cartes cadeaux officielles de la librairie.

Intéressons-nous aux débuts de ce projet. À quel moment vous est venue l’idée de réaliser des cartes illustrées ? Racontez-nous comment vous avez imaginé ce projet.

On a souvent envie d’offrir des livres ou des jouets, mais on a toujours peur de se tromper ou de choisir quelque chose que la personne aura déjà. La demande de cartes cadeaux est donc fréquente en librairie, et il était temps de les améliorer. Nous voulions une belle image, quelque chose de joyeux, puisque la carte en question est synonyme de fête et de cadeau, qui soit adapté aux plus petits tout en plaisant aux adultes, et qui décroche un sourire une fois offert. Bref, une carte cadeau qui puisse devenir une carte de vœux.

Une fois l’idée trouvée, vous avez dû vous fixer un objectif. Que cherchiez-vous à obtenir ? Quel était le but ultime de votre travail ?

L’objectif est d’amuser le destinataire de la carte cadeau et de l’encourager à apprécier les illustrations d’un genre donné et des produits choisis avec soin. De prendre le client par la main et de l’inviter à se perdre dans notre librairie. L’image que j’ai choisi de réaliser montre différents animaux de toutes tailles s’amusant ensemble. Quand on choisit de faire la fête et d’offrir quelque chose, on le fait aussi pour passer un bon moment à plusieurs en toute insouciance. Je voulais que l’illustration réalisée montre toute l’euphorie d’un moment de fête et de joie.

Vous avez votre idée de projet et votre objectif. Maintenant, il faut la mettre en œuvre ! Comment vous y prenez-vous ? En combien d’étapes avez-vous réparti votre travail et quelles sont-elles ? Racontez-nous le processus qui vous a permis de donner forme à votre idée et de la préparer pour l’impression.

Je commence toujours par faire un dessin rapide au crayon à papier. Je dessine presque immédiatement dans le format final, celui de l’impression, car cela me permet de mieux gérer l’espace. Une fois que je suis satisfaite de ma composition, je prends mes feutres noirs de plusieurs épaisseurs pour différencier les éléments composant l’illustration. Par exemple, j’utilise des pointes très fines pour les petits détails et des pointes beaucoup plus épaisses, voire des pinceaux, pour les parties qui doivent sauter immédiatement aux yeux. Ensuite, je passe à la couleur, toujours avec les feutres de la marque Promarkers. J’aime cette phase pendant laquelle l’image prend vie, quand on doit faire très attention aux associations de couleurs. Enfin, je scanne le tout et retouche un minimum l’image avec Photoshop pour la préparer à l’impression (si telle est sa destinée).

Arrive enfin le moment d’imprimer ! Comment l’impression à la demande vous a-t-elle permis de réaliser vos cartes ? Quels matériaux avez-vous adoptés ?

Grâce au service d’impression à la demande, j’ai pu choisir le format le plus adapté à mes cartes, ainsi que l’épaisseur du papier et l’impression recto verso. J’ai opté pour un papier ni trop fin ni aussi épais que du carton, mais un juste milieu pour le rendre plus résistant, sans toutefois exagérer. Puisque j’étais un peu limitée dans le budget, j’ai choisi les matériaux et les formats ayant le meilleur rapport qualité/prix, et je ne suis pas déçue !

Le moment est venu de profiter de vos produits ! Dans votre cas, l’objectif était d’imprimer des cartes cadeaux « spéciales » pour votre librairie. Qu’avez-vous ressenti en tenant les produits finis entre vos mains ?

Un sentiment incroyable. Une joie immense. Le rendu final était particulièrement fidèle au dessin initial réalisé à la main. Je suis vraiment satisfaite du produit fini.

Et vous venez à peine de commencer ! Avez-vous d’autres projets en cours ? Quelques scoops à dévoiler ?

Je peux peut-être vous dévoiler une petite chose 😀 Nous souhaitons peu à peu renouveler la charte graphique de la librairie pour la rendre à la fois amusante et reconnaissable. Nous aimons beaucoup rire et plaisanter, et nous voudrions que cela se voie dans les dessins présents sur nos nouveaux marque-pages et nos cartes de visite. Notre flyer, qui présente la programmation trimestrielle des événements organisés à la librairie, a lui aussi besoin d’être repensé. Et moi, je n’ai qu’une hâte, c’est de relever tous ces nouveaux petits défis artistiques !

You may also like