Les secrets des lettres

by

Le travail de Martina Flor est « un travail d’amour », ainsi le définit-elle. Lorsqu’elle dessine une lettre, rien n’est laissé au hasard. Chaque courbe, chaque texture et chaque couleur sont travaillées d’une manière si minutieuse que les lettres prennent vie. « C’est pour cela que je dis qu’il s’agit d’un travail d’amour : on souhaite que tout ce dévouement brillera un jour. » Il brille, et beaucoup. C’est donc la raison pour laquelle cette graphiste et illustratrice est considérée l’une des meilleures artistes de lettering aujourd’hui.

Martina a grandi à Buenos Aires, où elle a fini ses études de graphiste. Pendant des années, elle a travaillé en tant que graphiste jusqu’à atteindre un moment de désenchantement et de recherche d’autres chemins. Tout commença à changer lorsqu’elle reçut une bourse pour un diplôme de troisième cycle de Design et Stratégies de communication à l’école Elisava de Barcelone. « C’est comme si j’avais eu un second coup de foudre avec le design. Et c’est là où j’ai décidé de continuer à étudier pour développer mon intérêt envers la typographie », nous raconte-t-elle.

Après avoir obtenu une maîtrise en Design de typographie à l’Académie royale des beaux-arts de La Haye, Martina s’installa à Berlin et fonda son propre cabinet. Depuis la capitale allemande, l’artiste de lettering reçoit des demandes de clients privés, d’agences, de magazines et de maisons d’éditions du monde entier. Parmi ses clients, on y trouve The Washington Post, Vanity Fair, Cosmopolitan, Harper Collins, Fontshop, Monotype, Etsy, Penguin Random House et Planeta. Pour cette dernière maison d’éditions, elle a récemment créé la couverture du livre fascinant « Alice au pays des merveilles ».

Un de ses travaux les plus saisissants est celui de la célèbre société américaine de logiciel, Adobe. Pendant trois jours, ils ont retransmis en direct le processus de création d’une pièce de lettering, du brouillon au dessin numérique final, un cœur avec le mot « love ». Martina ne se considère en aucun cas une artiste conceptuelle : « Ce que je fais est très direct ; si je parle d’amour, j’utilise du rouge et il aura une forme de cœur. Mais, bien que ce soit très évident, le défi est que chaque forme polie de cette pièce communique l’amour. »

Comme dans le cas d’Adobe, Martina crée généralement le brouillon à la main car elle se sent plus confortable en cherchant des formes et des structures sur papier. De plus, c’est un processus qui fait gagner du temps, étant donné qu’il « permet de résoudre des problèmes avant de passer au dessin numérique », explique la dessinatrice et illustratrice. Une fois sur le dessin numérique, elle commence à travailler les formes des lettres avec des vecteurs. « Il y a toute une partie de création de l’imagination d’une histoire, de choix des couleurs. Mais, en vérité, une grande partie de ce travail est technique, car il consiste à mettre les points au bon endroit pour que cette courbe soit correcte. Et c’est justement ce détail qui me plaît. »

En dehors de ces commandes, Martina essaye de trouver le temps pour ses propres projets. Voilà la créatrice de Letters Collection, un site web pour envoyer des cartes postales écrites à la main par l’artiste de lettering à d’autres personnes. Elle a mis en œuvre un magasin en ligne qui vend des produits créatifs pour la vie quotidienne à base de typographies personnalisées, comme des broches ou des impressions avec des lettres de l’alphabet, et vient de publier le livre « The golden secrets of lettering », où elle donne des exemples et des outils aux lecteurs qui souhaitent s’initier ou approfondir leurs connaissances de cet art.

L’enseignement est l’autre passion de Martina. C’est la raison pour laquelle elle organise des ateliers de design de lettres sous le nom de Good Type et anime également des stages en ligne en anglais et en espagnol, à travers son site internet et plate-formes telles que Domestika. « Jusqu’à présent, l’enseignement de lettering était très informel, mais il a ses fondements, ses lois, et c’est un outil très important pour les dessinateurs et illustrateurs. Avec mon profil d’enseignante, j’essaye de formaliser un peu plus la valeur du lettering », affirme Martina.

Dans ce sens, elle donne des conférences partout dans le monde afin d’aider les dessinateurs à améliorer leurs compétences. C’est ainsi qu’en 2016, elle a donné une conférence TEDx sur sa terre natale à des milliers de personnes, auxquelles Martine a expliqué comment créer des histoires à travers le dessin des lettres, avec les travaux les plus représentatifs de son parcours et avec une œuvre de 30 mètres de long spécialement créée à cette occasion : Fin.

You may also like