Soif…de souvenirs ! Histoire et anciens spots publicitaires de célèbres boissons

by

Avant même de commencer à rédiger cet article, nous nous sommes servi quelque chose à boire. Vous en conviendrez : impossible d’écrire un article sur les boissons sans en avoir une à portée de main, surtout par jour de grand soleil ! N’hésitez pas à faire de même ; la lecture de cet article pourrait vous donner soif. Vous voilà prévenus !

Coca-Cola, l’histoire d’une boisson légendaire

Impossible d’évoquer Coca-Cola sans penser à sa bouteille iconique aux formes sinueuses. Pourtant, à ses débuts, cette boisson était vendue uniquement au verre. La marque Coca-Cola a été créée en 1886 à Atlanta, aux États-Unis, par le pharmacien John Stith Pemberton. La fameuse boisson a donc dans un premier temps été vendue au verre pour la modique somme de cinq centimes. Savoureuse et rafraîchissante, elle ne s’appelait toutefois pas encore Coca-Cola. C’est Frank Mason Robinson, le comptable de l’entreprise, qui en a suggéré le nom et dessiné l’inimitable logo à la célèbre écriture cursive. Ce logo a résisté à l’usure du temps, restant pratiquement inchangé par rapport à sa version d’origine datant de 1887.

IMAGE PREMIER LOGO COCA-COLA. Crédits : https://www.coca-cola.co.uk/stories/the-logo-story

La toute première bouteille de Coca-Cola a été vendue en 1894 à Vicksburg (États-Unis), dans le magasin de Joseph Augustus Biedenharn. Pour répondre à la demande croissante, Joseph avait installé à l’arrière de sa boutique une machine permettant de mettre en bouteille la célèbre boisson. C’est de là que sont parties les premières caisses de Coca-Cola.

Inévitablement, plus le produit gagnait en popularité, plus les imitations fleurissaient. Les premières publicités de Coca-Cola mettaient en garde les consommateurs contre le risque d’acheter un produit contrefait : « Exigez l’original », « N’acceptez pas les copies ». Il devenait alors nécessaire pour la marque de se rendre toujours plus reconnaissable. Coca-Cola devait être reconnue immédiatement, « même les yeux fermés ». L’iconique contour bottle a alors été lancée le 16 novembre 1915 par la Root Glass Company de Terre Haute (États-Unis).

IMAGE BOUTEILLES COCA-COLA

Mais venons-en aux publicités de Coca-Cola, aussi légendaires que sa bouteille. Des années durant, elles ont été accompagnées de slogans, d’illustrations et d’animations sonores inoubliables. Vous souvenez-vous, par exemple, du slogan « Pause That Refreshes » (une pause rafraîchissante) ? Eh bien, il est presque centenaire ! Ce slogan est apparu pour la première fois dans un Saturday Evening Post de 1929. Et les célèbres illustrations de Norman Rockwell pour Coca-Cola ?

IMAGE ROCKWELL POUR COCA-COLA. Crédits : https://www.coca-colacompany.com/stories/coke-lore-missing-rockwells

Peut-être vous rappelez-vous aussi l’animation sonore « Things Go Better with Coke« , qui a connu un véritable succès à la radio, sans oublier certains spots publicitaires. Ces deux anciennes publicités vous rafraîchiront sans doute la mémoire :

Fanta, la célébration de la fantaisie

Dans notre enfance, lors des goûters d’anniversaire, il y avait toujours deux camps : les amateurs de Coca-Cola d’un côté, et les amateurs de Fanta de l’autre. Ces deux camps ne faisaient en réalité qu’un, puisque Fanta est un produit Coca-Cola. Cette boisson est née en Allemagne en 1941, quand Max Keith, un embouteilleur de Coca-Cola, a dû interrompre ses importations à cause de la guerre. Pour ne pas laisser les Allemands la bouche sèche, il a inventé une nouvelle boisson avec un nombre limité d’ingrédients, les seuls qu’il avait alors à disposition : des pelures de fruits, des fibres et de la pulpe de pomme, du sucre de betterave et du petit-lait. C’est à ce mélange qu’il a donné le nom de « Fanta », un diminutif du mot allemand « fantasie ». Mais c’est l’Italie qui a donné ses lettres de noblesse au Fanta.

En 1955, la boisson commence à être produite dans la grande botte, plus précisément dans une usine située à Naples. C’est là qu’elle croise le chemin des oranges, qui vont devenir son ingrédient symbolique. Pour célébrer cette union, Fanta lance quelques mois plus tard la célèbre « ring bottle » (bouteille à anneaux) en verre rainuré.

IMAGE BOUTEILLE DE FANTA. Crédits : https://www.coca-colaitalia.it/storie/fanta-e-arancia-un-matrimonio-allitaliana

« Fanta, l’orangeade à l’orange ». Les slogans qui accompagnaient les premières campagnes publicitaires mettaient principalement en valeur le naturel et l’authenticité de la boisson. Au vu de son immense succès, The Coca-Cola Company a décidé en 1958 d’en acheter les droits et d’investir sur ce positionnement : Fanta est une boisson gazeuse, pleine d’énergie et de créativité. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les premiers spots font appel aux personnages de dessins animés et immergent les petits spectateurs dans un monde fantastique haut en couleur. Cela vous dit quelque chose ? Redécouvrons-les ensemble !

Fanta, 1984.

Fanta, 1986.

Fanta, 1990.

Sanbittèr, la boisson italienne sans alcool par excellence

Restons en Italie et revenons au début des années 60, les années de la Dolce Vita et des apéritifs en terrasse. C’est en 1961 qu’est née la Bitter Sanpellegrino. Cette boisson sans alcool à la saveur amère caractéristique et à la couleur rouge intense est un mélange d’herbes aromatiques servi dans une célèbre petite bouteille. Mais il ne s’agit pas d’une « simple » boisson sans alcool ; c’est LA boisson par excellence. En effet, la Bitter Sanpellegrino est le premier apéritif sans alcool ayant été lancé sur le marché. Depuis, elle est le symbole de la convivialité et du goût typiquement italien pour les petits plaisirs de la vie.

IMAGE PUBLICITÉ SANBITTER

Les premiers spots publicitaires ont commencé à apparaître dans les années 60 avant de devenir cultes. La première publicité, encore en noir et blanc, a été tournée à Portovenere, dans le parc national des Cinq Terres, en Italie. Son but : ancrer dans la mémoire des gens le nom du produit et inviter les consommateurs à appeler la boisson par son nom, bien qu’un peu long.

Vous aurez remarqué que, jusqu’à présent, nous l’avons appelée « Bitter Sanpellegrino », et pas « Sanbittèr », le nom sous laquelle nous la connaissons aujourd’hui. Le nom actuel est en effet arrivé plus tard. Dans les années 80, la marque a opté pour une contraction du nom du produit qui le rendait plus simple et plus mémorable : « Sanbittèr, c’est plus facile ! », disait alors le slogan (en français dans le texte). En 1987, pour relancer la boisson et imprimer son nouveau nom dans la mémoire des consommateurs, Sanpellegrino a lancé les spots publicitaires mythiques avec Mario, le barman.

Les années 2000 marquent une nouvelle étape significative dans l’histoire de Sanbittèr avec le nouveau design de sa bouteille. Objectif : rendre le produit encore plus reconnaissable sur les étagères des bars et des supermarchés.

IMAGE BOUTEILLE SANBITTER. Crédits : https://www.italdesign.it/project/sanbitter/

Sa forme est née de la fusion harmonieuse des deux formes géométriques mythiques de la marque : le triangle et le cylindre. Le verre de la bouteille n’est pas lisse, et son effet perlé transmet un réel sentiment de fraîcheur. Le redesign de cette bouteille est l’œuvre de l’agence Italdesign Giugiaro, fondée à Turin en 1968 par Giorgetto Giugiaro et Aldo Mantovani ; l’agence qui a également conçu la charte graphique et le packaging d’Estathé.

Estathé, le goût de l’été

C’est justement la dernière boisson mythique à laquelle nous nous intéresserons aujourd’hui. En 1972, Michele Ferrero crée une boisson désaltérante, mais non gazeuse. Pour le nom, il opte pour un jeu de mots avec le terme « estate » (« été » en italien), et choisit un packaging au format très original : un petit verre blanc recouvert d’un opercule perforable en aluminium.

Les anciens spots publicitaires d’Estathé permettent de s’apercevoir à quel point cette boisson a accompagné les Italiens au quotidien, du goûter sur les bancs de l’école jusqu’à la boisson rafraîchissante à siroter sur la plage. Elle était – et est toujours – présente dans les moments de loisir et d’insouciance. Difficile de ne pas avoir de souvenirs joyeux associés à cette boisson ! Mais c’est aussi en partie dû aux spots publicitaires du produit. L’un des premiers remonte à l’année 1983, où deux protagonistes se taquinent sur une plage et se rafraîchissent avec Estathé.

Toujours dans les années 80, un spot publicitaire conseillait cette boisson au thé et au citron, sans ajout de colorants, pour le goûter des enfants.

C’est dans les années 90 qu’est sortie la publicité sans doute la plus populaire de toutes. Dans ce spot, Pedro et son ami font la sieste à l’ombre de leur grand sombrero jusqu’à ce que le bruit d’une paille perçant l’opercule d’un petit verre d’Estathé ne les réveille : « Si sente quando è Estathé » (Quand c’est Estathé, on le sait).

Tchin, à la vôtre ! Pixartprinting vous souhaite un bel été !

You may also like