6 graphistes à suivre (absolument !)

by

Nous les graphic designers (ou tout simplement graphistes) nous étudions, participons aux événements, commentons le travail de nos collègues dans les forums et sur les réseaux sociaux, naviguons sur Internet, fréquentons des portails tels que Behance et Dribble pour savoir ce que font les autres, mais après, nous savons parfaitement qui suivre, qui sont les majeurs créateurs et designers, ceux qui tracent la ligne et ouvrent la voie à leurs successeurs ? Ceux qui ont étudié le graphisme connaissent probablement les concepteurs les plus prestigieux des années 90, mais savent peu sur ceux des temps anciens ainsi que sur ceux qui ont marqué ces dernières années. Cette liste, qui se veut forcément impartiale et non exhaustive, propose justement, parmi les graphistes les plus importants mais pas nécessairement les plus connus, ni les plus acclamés, 5 noms à retenir absolument.

1) Debbie Millman

https://www.debbiemillman.com/

Son travail de designer (pour de grandes marques comme en témoigne son portefeuille) n’est pas la seule raison de sa célébrité, elle est aussi connue comme vulgarisatrice à travers l’incontournable podcast Design Matters. Ce cas illustre le fait que graphic design ne signifie pas simplement dessin et graphisme, mais également pensée et mots, vulgarisation et réflexion. Cet art ne doit pas être perçu seulement comme une arène où exhiber ses talents, mais comme une discipline pensée, conçue et bien réfléchie.

2) Chipp Kidd

https://chipkidd.com/home/

Il s’est forgé la réputation de designer plus éclectique, inventif et fou dans la conception des couvertures de livre. C’est à lui que l’on doit la couverture de “Jurassic Park” de Michael Chricton, devenue par la suite la célébrissime marque du film. Dans ses couvertures, tout est possible, tout peut arriver, tout peut être utile à ses idées de design qui vont au-delà de notre champ de vision : photos, objets, dessins, polices et caractères manuscrits. Son style est de ne pas en avoir, son objectif, sortir des sentiers battus, trouver l’idée de génie, épater le publicSon design, à la fois pop et excessif, et parfois monstrueusement kitsch, peut être interprété comme l’opposé du rationalisme typique du graphisme moderne, celui que l’on l’apprend à l’école ! Et cela fait de lui un modèle sain à suivre pour tout jeune designer.

La couverture originale du livre Jurassic Park, créée en 1986, avec la silhouette caractéristique dessinée par Chipp Kidd
Source https://www.huffingtonpost.com/2013/09/23/new-chip-kidd-book_n_3975230.html

3) Zuzana Licko

Co-fondatrice de Emigre, l’une des fonderies de caractères typographiques les plus innovantes au monde, Zuzana Licko est un mythe pour tous les passionnés de typographie. Son magazine, Emigre Magazine, était et demeure l’une des créations mondiales les mieux conçues rien qu’avec des polices.  En 1984, à l’époque de la sortie du premier numéro, la conception de polices de caractères était encore liée aux caractéristiques des caractères de typographie, elle s’inspirait donc de modèles datant de plusieurs siècles. Non pas que ces modèles ne soient plus valables aujourd’hui, mais la conception numérique a littéralement changé la forme des polices, en les parant de nouveaux charmes et nouveaux bâtons, de formes inhabituelles et d’une élégance toute nouvelle. D’un simple coup d’œil au portfolio d’Emigre on perçoit immédiatement combien Zuzana Licko a été importante pour la conception graphique.

4) Alex Trochut

https://alextrochut.com/

Né en Espagne en 1981, son design est symptomatique du chemin emprunté par le graphisme au cours de ces dix dernières années : technologie et artisanat, modélisation 3D et illustration, photographie, lettrage et dessin, réalité et imagination. Un croisement continu où le graphisme 2D évolue en 3D et où les couleurs visent à transporter le public sans crainte de le « frapper » avec des effets psychédéliques et organiques.

5) Taku Satoh

https://www.tsdo.jp/

Depuis toujours, le Japon est peuplé d’excellents graphistes, fidèles à une conception zen du design. Taku Satoh est considéré comme l’un des meilleurs interprètes du graphisme japonais, fait de minimalisme, d’espaces vides, d’intervalles et de sobriété. L’objectif est savoir capturer avec peu, d’où la nécessité que ce peu soit d’une efficacité éclatante. Depuis 2000, il collabore avec la marque de mode Issey Miyake. Après tant d’excès, un peu de graphisme minimaliste paisible ça ne fait pas de mal !

Fonte https://www.elledecor.it/news/campagna-pubblicitaria-pleats-please-issey-miyake-takuh-satoh

6) Stefan Sagmeister

https://sagmeisterwalsh.com/

Un nom qui probablement coule de source, étant donné qu’il est l’un des designers les plus acclamés de ces vingt dernières années.  Cet autrichien, transplanté à New York, a su amalgamer l’art corporel, les installations, l’écriture avec le design, en obtenant des résultats révolutionnaires : après lui le graphisme, la direction artistique, la photographie, l’art, l’illustration, n’ont plus de limites. Stefan Sagmeister est le bel exemple d’un graphiste qui, de simple organisateur de textes et de lignes, est devenu un artiste. Certains pourraient objecter que ce qu’il fait relève du domaine de la direction artistique, mais sa grande passion pour le dessin des caractères (dessinés à la main ou réalisés avec des stratagèmes et trouvailles bizarres) l’aidant à communiquer des messages qui n’ont rien de banal, témoigne avec conviction qu’il s’agit bien d’un designer, même si hors du commun. Le graphisme c’est aussi cela.

 

 

You may also like