Cartes mentales : logiciels et exemples pour créer les vôtres

by

Les cartes mentales pour naviguer entre les idées

Imaginez que vous vous promenez dans une ville inconnue. Vous voulez rejoindre la cathédrale, mais vous ne connaissez pas l’itinéraire à suivre. Que faites-vous ? Vous regardez un plan qui vous indique le parcours à suivre, et vous vous sentez aussitôt plus à l’aise dans la ville.

Tout comme les villes, nos pensées peuvent faire l’objet de cartes permettant de suivre différents itinéraires. La carte mentale est un outil efficace pour mettre au clair des concepts complexes, les étudier, trouver des solutions et élaborer de nouvelles idées. Dans cet article, nous vous expliquons comment créer des cartes mentales en respectant les principes de Tony Buzan. Pour ce faire, nous passerons en revue quelques exemples de cartes mentales, et jetterons également un coup d’œil aux logiciels permettant de les dessiner, des outils utiles si vous craignez de ne pas vous en sortir avec des crayons et des feutres.

Qu’est-ce qu’une carte mentale ?

Les cartes mentales sont la représentation graphique des parcours suivis par notre cerveau lorsqu’il élabore une nouvelle pensée. La technique du « mind mapping » est basée sur un concept très élémentaire : la pensée humaine associe les idées de manière non linéaire, et élabore des informations de façon créative, intuitive et figurée. Une carte à structure radiale, créée par association d’idées, est la plus fidèle représentation du fonctionnement du cerveau humain.

Nous ne pouvons pas parler de cartes mentales sans évoquer Tony Buzan, le psychologue cognitiviste qui les a inventées dans les années 60. Comment les a-t-il découvertes ? Tout a commencé par une réflexion portant sur des notes prises sur quelques pages. Tony s’est aperçu que, d’un point de vue visuel, ses notes étaient ennuyeuses et monotones. En partant de l’hypothèse que les choses ennuyeuses sont plus facilement oubliées, il est arrivé à la conclusion selon laquelle « on ne peut pas se montrer créatif avec des notes ennuyeuses » et que, comme dit l’adage, une image vaut mille mots. Voici donc ce qu’il a fait de ses notes :

  • Il a souligné les mots-clés (soit environ 10 % du texte)
  • Il a transformé certains concepts en images qu’il a reliées entre elles par des « branches »
  • Sur chaque branche, il a écrit un mot permettant de stimuler l’esprit
  • Il a ensuite ajouté des couleurs à son schéma, car les couleurs éveillent le cerveau

C’est ainsi qu’est née la première carte mentale de Tony Buzan.

Comment utiliser une carte mentale ?

Les cartes mentales aident à explorer des concepts très complexes et à restituer une vision d’ensemble permettant au cerveau d’élaborer de nouvelles idées. Elles sont particulièrement utiles pour stimuler la pensée créative, retranscrire des concepts, trouver des solutions, étudier et mémoriser des idées. On peut notamment utiliser les cartes mentales pour :

  • Structurer son propos
  • Créer un organigramme d’entreprise
  • Étudier une stratégie commerciale
  • Synthétiser des informations
  • Prendre des notes
  • Organiser un événement
  • Résoudre des problèmes et trouver des solutions

La structure ouverte de la carte mentale stimule la pensée et lui permet de trouver de nouvelles associations d’idées. Voilà pourquoi elle est un outil indispensable aux tâches créatives.

Cartes mentales et cartes conceptuelles : quelle différence ?

Comme nous l’avons évoqué ci-avant, les cartes mentales font appel à la créativité ; elles utilisent des images et des couleurs qui leur donnent toute leur force visuelle. Leur mission est de simplifier ce qui ne l’est pas. Elles sont lisibles en un coup d’œil. Elles structurent les idées par ordre d’importance dans un schéma radial ouvert. Elles sont uniques et, par conséquent, faciles à mémoriser.

Les cartes conceptuelles, quant à elles, parlent à la partie rationnelle du cerveau, située dans l’hémisphère gauche. Elles ont une structure maillée, parfois très articulée, qui rend leur lecture moins immédiate. D’un point de vue visuel, elles se ressemblent beaucoup et sont ainsi plus difficiles à mémoriser.

Cartes mentales : quelques exemples desquels s’inspirer

Puisqu’une image vaut mille mots, avant de vous expliquer comment créer votre carte mentale, nous avons cherché quelques exemples à vous présenter sur Internet. Vous pourrez constater qu’ils peuvent être utilisés dans n’importe quel domaine.

Certains se servent des cartes mentales pour illustrer leur CV de manière créative. Voici, par exemple, une carte mentale réalisée par Tony Buzan. Bien plus originale qu’un CV européen, n’est-ce pas ?

TONY BUZAN. Crédits : https://www.tonybuzan.com/about/

D’autres les utilisent pour exprimer des concepts abstraits, très complexes à présenter, comme celui de la solidarité.

Mappa mentale solidarietà
CARTE MENTALE SOLIDARITÉ

D’autres encore s’en servent pour répertorier tous les outils d’analyse à leur disposition.

CARTE MENTALE OUTILS D’ANALYSE. Crédits : page Wikipedia 

Enfin, certains les utilisent pour illustrer le plan d’action d’une stratégie de « content marketing » efficace.

CARTE MENTALE STRATÉGIE DE CONTENT MARKETING

 

Comme vous pouvez le voir, la créativité est un élément-clé, mais pour éviter de s’éparpiller en concevant une carte mentale, Tony Buzan a établi une série de règles à suivre.

Comment créer une carte mentale ?

Il vous faut du papier et des feutres de couleur, rien de plus. Une carte mentale utilise des images, des couleurs et différentes épaisseurs de ligne pour créer des liens entre les différents éléments. C’est du concept principal, placé au centre de la feuille, que partent les branches menant aux concepts finaux.

Dit comme cela, ça a l’air simple, mais il a fallu près de 30 ans à Tony Buzan pour inventer la carte mentale. En ce qui nous concerne, quelques minutes suffiront pour en dessiner une à la main. Voici comment s’y prendre :

  • Prenez une feuille de papier et placez-la à l’horizontale.
  • Au centre de la page, dessinez l’idée principale à développer ; l’image doit être de grande taille et bien visible.
  • Concentrez-vous sur ce concept, et dessinez une branche partant du centre pour chaque idée générée. Chaque branche doit comporter un seul mot-clé.
  • Chaque concept peut en générer de nouveaux, et de nouvelles sous-branches peuvent comporter de nouvelles idées. Plus on s’éloigne du centre en développant de nouvelles idées, plus on crée de sous-branches.

Comment utiliser les couleurs, les dessins et les mots-clés ?

  • Illustrez seulement les concepts principaux pour aider le cerveau à mieux les mémoriser.
  • Les mots-clés écrits sur les branches doivent être courts.
  • Les couleurs aident le cerveau à distinguer et à mémoriser les différentes parties du schéma. Ainsi, il est important d’utiliser des couleurs différentes sur chaque zone de la carte.

Nul besoin d’être un grand artiste pour dessiner une carte mentale. Les dessins peuvent d’ailleurs n’être que de simples icônes. Certes, une belle image fait plus d’effet et est plus facilement mémorisée, mais si dessiner n’est pas votre point fort, nous avons la solution !

Cartes mentales : quels logiciels pour les dessiner ?

Tony Buzan recommande de dessiner à la main ses cartes mentales, car la phase de conception est une étape importante à la réflexion et à la génération de nouvelles idées. Il existe toutefois des logiciels permettant de créer des cartes mentales conformément aux principes de Buzan. En voici quelques-uns.

Le premier que nous vous conseillons est iMindMap. Nous nous fions à ce logiciel, car il a reçu le soutien de Tony Buzan. Chris Griffiths, fondateur et directeur général d’iMindMap, a été l’un des premiers à s’intéresser au « mind mapping » dans les années 90 et, dès lors, il a cherché à associer la nature créative des cartes dessinées à la main à la technologie. Conçu en collaboration avec Tony Buzan, iMindMap permet de créer et de personnaliser des cartes mentales. Comparé au dessin à main levée, ce logiciel offre plusieurs avantages supplémentaires. Vous pouvez par exemple ajouter des notes, des liens, des fichiers audio et des pièces jointes à vos cartes. Vous pouvez aussi les actualiser et les modifier à volonté, ajouter ou retirer des branches, des images, des fichiers, ou décider de transformer une branche en une nouvelle carte. De plus, grâce au partage de cartes, votre équipe pourra constater l’avancée du projet et y apporter ses propres modifications.

MindMeister est un autre logiciel pratique pour créer des cartes mentales pour des séances de réflexion, prendre des notes, ou encore planifier des projets ou toute autre activité créative. Il est très simple à utiliser et permet de personnaliser ses cartes grâce à différentes mises en page, couleurs, styles, arrière-plans, sans oublier l’ajout de liens de vidéos. Vous pouvez aussi partager vos cartes avec vos équipes en leur demandant d’y apporter leurs suggestions ou modifications. Les cartes peuvent également être exportées et converties en présentations. MindMeister est compatible avec Windows, Mac OS et Linux.

Avec SpiderScribe, créez vos cartes mentales et personnalisez-les avec des images, du texte, des vidéos, des événements de votre calendrier et des emplacements géographiques. Ce logiciel propose également un mode « dessin » qui vous permet de dessiner manuellement certaines parties de votre carte. Vous pouvez par ailleurs demander à votre équipe de participer à leur élaboration et les rendre publiques.

Avec Mindomo, vous pouvez créer des cartes mentales et conceptuelles en partant d’une mise en page à personnaliser à l’aide d’images, de vidéos ou de fichiers audio. Toutes les modifications apportées aux cartes peuvent être contrôlées : mots ajoutés, nouvelles branches, images et vidéos enregistrées. Nous apprécions particulièrement le design recherché de ce logiciel et la possibilité d’exporter les cartes en de nombreux formats (.pdf, .rtf, .pptx, .txt, .opml, .mpx, .html, .zip, .png.). En revanche, la version gratuite ne permet de sauvegarder que trois cartes. Il est bon de noter que la version payante est assez complexe d’utilisation, c’est pourquoi nous ne la conseillons pas aux débutants.

ConceptDraw vous permet de tout dessiner : de simples organigrammes à des cartes mentales plus complexes, auxquelles vous pouvez ajouter des images, des notes et des pièces jointes. Là encore, plusieurs personnes peuvent collaborer à la création de cartes, par la suite convertibles en présentations PowerPoint.

XMind, disponible uniquement sur Mac, permet de dessiner des cartes mentales, ainsi que des organigrammes, des arborescences, des diagrammes logiques, etc.. Le point fort de ce logiciel ? Son design recherché. N’hésitez pas à personnaliser vos créations en choisissant parmi une centaine de clips arts et un large choix de modèles.

Crayon ou clavier, à vous de choisir ! Quoi que vous décidiez, avec une carte mentale sous les yeux, vous naviguerez au mieux dans vos pensées et vous ouvrirez à des sentiers inexplorés. C’est tout au moins ce qu’on vous souhaite !

You may also like